Sign in
Download Opera News App

 

 

Chute de Gbagbo en Avril 2011 : Comment Nady Bamba et Marcel Gossio ont échappé aux FRCI

Dans le but de situer les responsabilités et d’éclairer l’opinion sur les événements qui ont marqué le conflit postélectoral de 2011, Mamadou Traoré, conseiller spécial de l’ex chef du parlement, Guillaume Soro, continue de feuilleter les pages de l’ouvrage ‘’Abobo, la guerre’’ de la journaliste d’investigation Française, Leslie Varenne.

 

Après avoir évoqué les conditions dans lesquelles Charles Blé Goudé a pu échapper à la capture des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) à la chute du régime de Laurent Gbagbo, il rappelait dans une autre publication ce Samedi, toujours sur sa page Facebook, les conditions dans lesquelles le Commandant Seka Seka, l’ex Directeur Général du port d’Abidjan, Marcel Gossio et Nady Bamba, compagne de l’ex chef d’état, ont échappé à la capture.

 

Selon la journaliste Française, le commandant Anselme Seka Yapo n’a eu son salut que grâce à la présence des casques bleus de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) qui dans le tri des occupants de la résidence, l’ont laissé partir dans le groupe des cuisiniers. L’homme s’était déguisé en cuisinier, rappelle Leslie Varenne. Surtout, sa chance est venue du fait qu’il soit tombé sur les casques bleus qui ne l’ont pas reconnu.

 

A propos de Marcel Gossio, elle explique : ‘’Un autre homme a eu de la chance…Marcel Gossio, le directeur du port Autonome d’Abidjan, un individu réputé très riche, est resté volontairement distant de ses compagnons d’infortune. Il a pris les FRCI à part et négocié sa libération. Il les a amenés chez lui, a ouvert son coffre et filé à l’anglaise…’’.

 

Quant à Nady Bamba, la journaliste soutient à son sujet ‘’qu’elle ne se trouvait pas dans la résidence et a pu, elle aussi, prendre la route de l’exil’’.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

leslie varenne mamadou traoré marcel gossio nady bamba

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires