Sign in
Download Opera News App

 

 

"Attaque" contre le Premier ministre malien/ Sam l’Africain : "Macron doit s’excuser…"

Sam l'Africain, président de la Nouvelle alliance de la Côte d'Ivoire pour la patrie (Nacip), s’est prononcé sur l’actualité nationale et internationale le dimanche 2 octobre 2021 à Abidjan-Cocody. Il a dénoncé le fait que le président français, Emmanuel Macron ait qualifié de "honte" les propos du Premier ministre malien, Choguel Maïga qui a dénoncé un "abandon en plein vol" de la France. Il s’est également réjoui de l’investiture du colonel Mamady Doumbouya non sans appeler les peuples malien et guinéen à la vigilance.

Le président de la Nouvelle alliance de la Côte d'Ivoire pour la patrie (Nacip), Sam l'Africain

Photo (R.K)


"Macron doit s’excuser auprès du Premier ministre malien, Choguel Maïga , du peuple malien et de toute l’Afrique", a déclaré le président de la Nouvelle alliance de la Côte d'Ivoire pour la patrie (Nacip), Sam l’Africain. C’était le dimanche 2 octobre 2021 à Abidjan-Cocody au cours d’un point de presse qu’il a animé pour se prononcer sur l’actualité au Mali, en Guinee et en Côte d’Ivoire.

" Le président Macron a qualifié de "honte" les propos de Choguel Kokalla Maïga, Premier ministre malien à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU", a dénoncé le libanais de Gbagbo, connu pour son franc-parler. Pour lui, le président français devrait répondre avec respect aux propos du Premier ministre malien qui a dit en substance que "La nouvelle situation née de la fin de Barkhane, plaçant le Mali devant le fait accompli et l'exposant à une espèce d'abandon en plein vol, nous conduit à explorer les voies et moyens pour mieux assurer la sécurité de manière autonome avec d'autres partenaires"

" La France doit savoir que l’Afrique n’est pas sa propriété privée. Respectez nos chefs d’Etat africains. Le respect doit être mutuel", a-t-il assené avant de féliciter le peuple malien: "Laissez le peuple malien décider ", a-t-il affirmé tout en l’invitant à la vigilance

Se prononçant sur l’affaire "Wagner", qui retient toutes les attentions en ce moment, et qui marque la volonté du Mali de diversifier ses partenaires, Sam l’Africain a invité tous les pays africains à s’ouvrir au monde et à diversifier leurs partenaires pour le développement de l’Afrique. " Si le Mali sollicite l’aide de la Russie, où est le problème ? Il y a la Turquie, l’Iran, la Russie etc. Des pays avec lesquels on peut signer des partenariats pour développer nos pays", a-t-il conseillé non sans mettre en exergue la misère dans laquelle vivent les maliens alors que le pays est riche.

Par ailleurs, le président de la Nouvelle alliance de la Côte d'Ivoire pour la patrie (Nacip) s’est réjoui de l’investiture de l’homme fort de la Guinee, le colonel Mamady Doumbouya. Il a félicité le peuple guinéen tout en l’invitant à la vigilance et à soutenir leur dirigeant.

Aussi a-t-il exhorté la CEDEAO à agir en amont pour éviter l’irréparable au lieu d’agir en aval lorsque les carottes sont cuites.

Rosemonde Kouadio

Content created and supplied by: RoseKouadio (via Opera News )

choguel maïga côte d'ivoire emmanuel macron mali sam l'africain

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires