Sign in
Download Opera News App

 

 

En Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo est la principale force de toute l'opposition politique!

Le retour au pays de l'ex président de la république de Côte d'Ivoire est une chose plus ou moins favorable à tous. Après avoir été acquitté par la CPI Laurent Gbagbo est rentré dans son pays le 17 juin 2021. Gbagbo est rentré en Côte d'Ivoire parcequ'il est libre de se rendre où il veut, il est en terre d'Eburnie parceque c'est son souhait de vivre auprès des siens.

on emploie le groupe de mots "opposition politique ivoirienne" pour désigner tous les autres partis qui se battent pour accéder au pouvoir d'Etat, excepté Le RHDP qui est le parti au pouvoir. Lors du déroulement des élections présidentielles d'octobre 2020, les partis de l'oppostion s'étaient constitués en un seul bloc qui fut le Conseil National de Transition(CNT). En effet, il était formé par plusieurs partis dont le PDCI, le FPI, l'UDPCI, le GPS... .

Après les élections présidentielles de 2020 et l'échec du CNT, chaque parti politique a continué son combat individuel pour espérer atteindre le but de sa lutte, c'est à dire l'accession à la présidence. Depuis le retour de Gbagbo en Côte d'Ivoire, les populations sont très interessées par tous les actes qu'il pose. Son voyage privé en RDC a fait beaucoup de tumulte, surtout qu'il a rencontré de puissants hommes politiques comme Jean-Pierre Bemba.


Après ce voyage, Gbagbo s'est rendu à Daoukro chez son ainé Henri Konan Bedié le 10 juillet 2021. Les deux anciens chefs d'Etats ivoiriens ont tenu deux discours en relation avec leur projet de reconciliation nationale. A vrai dire, le discours de Laurent Gbagbo est celui qui a attiré l'attention de tous le monde, particulièrement des membres du RHDP.

Hier lundi 12 juillet 2021, trois personnalités politques du parti au pouvoir ont réagi: il s'agit du député-maire Touré Alpha Yaya, les ministres Mamadou Touré et Adama Bictogo. Leur prise de position contre ce projet de reconciliation nationale issu de l'alliance PDCI-FPI a été ferme et claire. Pour eux, il n'y a pas lieu de parler de reconciliation nationale mais de renforcement de la cohésion sociale. Les interventions de ces trois cadres politiques ne se sont pas vraiment axées sur le discours du président Bedié, c'est plutôt celui de Gbagbo Laurent qui a été le plus indexé. Tout porte à croire que cette affaire de reconciliation nationale est son idée depuis son retour en Côte d'Ivoire.

Tout le monde est interessé par les actions que pose Gbagbo. Tout ce qu'il fait est une occasion donnée aux médias et hommes politiques de donner leurs points de vue. La vie conjugale de Laurent Gbagbo, son style vestimentaire, ses prises de parole... sont le centre d'interêt de tous. Même le FPI qui est le parti auquel il appartient n'est pas plus exalté que le leader lui-même. Tout ce qui se passe en Côte d'Ivoire montre et prouve que la principale force de l'opposition politique ivoirienne, c'est Gbagbo Laurent. chaque parti constitue individuellement une opposition politique selon son plan d'action. Quant à Gbagbo Laurent, son aura et son implication profonde dans l'histoire de la nation lui font porter le poids d'une lourde responsabilité. Bedié et Gbagbo ont tissé une alliance politique. Mais en réalité, c'est Gbagbo qui représente la force de cette alliance car il a encore beaucoup de choses à dire sur la politique ivoirienne.

Rappelons que le discours de ces deux ex chefs d'Etat ivoirien à Daoukro n'a pas porté sur le militantisme pour la défense des idéaux de partis, ils sont restés sur un combat précis: reconcilier tous les fils du pays.

On espère que le produit de cette nouvelle alliance politique ne va pas créer de conflits parceque les propos qu'on entend de parts et d'autres ne sont pas toujours favorables à la paix.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

cpi laurent gbagbo côte d'ivoire rdc rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires