Opera News

Opera News App

18 février 1992–18 février 2021: Ouattara–Gbagbo, ces deux hommes que le pouvoir divise depuis 29ans

Saint_Claver_Oula
By Saint_Claver_Oula | self meida writer
Published 12 days ago - 1003 views

La Côte d’Ivoire continue d’archiver ses faits historiques qui jalonnent son parcours lointain et/ou récent. Ce 18 février rappelle bien de souvenirs, notamment la répression des opposants sortis dans la rue en 1992 pour brandir une série de revendications.

Appelé par Félix Houphouët-Boigny pour donner un nouveau souffle à l’économie ivoirienne agonisante, Alassane Ouattara d’abord président d’un comité interministériel est nommé Premier ministre. C’est le tout premier du premier président ivoirien. Sorti du système des finances internationales, Alassane Ouattara arrive en Côte d’Ivoire dans un environnement de morosité économique happé par le nouveau vent du multipartisme. Laurent Gbagbo, secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI) à l’époque, et ses camarades de parti ne se donnaient pas de répit pour contraindre Félix Houphouët-Boigny à lâcher du lest sur des dispositions constitutionnelles pouvant déboucher sur des réformes démocratiques. En face, celui à qui il faudra d’abord faire plier l’échine, c’est le Premier ministre Alassane Ouattara.

Ouattara – Gbagbo, une adversité vieille d’une trentaine d’années

 Le 18 février 1992 est sans doute le premier test d'un face-à-face politique entre les deux personnalités, Alassane Ouattara au pouvoir et Laurent Gbagbo fer de lance de l’opposition. Leur adversité ne date pas d’aujourd’hui. Le désamour qui a prévalu entre 1990 et 1993 s’est poursuivi jusqu’à ce jour, après avoir tâté une impossible alliance dans un front républicain en 1995 face à Henri Konan Bédié. Une semaine avant cette marche historique du 18 février, une centaine d’étudiants de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), avec à sa tête son premier leader Martial Ahipeaud, venait de se faire arrêter suite à une manifestation contre l’impunité des bourreaux de la répression à la cité universitaire de Yopougon en mai 1991. Après une enquête qui a épinglé la Force d’intervention rapide para-commando (Firpac), Houphouët-Boigny s’est abstenu de poursuivre les hommes du général Robert Guéï. Pour l’opposition, c’en était une posture de trop, dans l’instrumentalisation de la justice et l’embrigadement des libertés publiques en général. Le 12 février 1992, l’opposition place alors sa marche sous le signe de la « conquête des libertés et l’instauration de la démocratie ». Malgré son interdiction par le gouvernement d’Houphouët piloté par Alassane Ouattara et de la « loi anticasseurs », l’opposition y est allée tout de même, en masse. Certains observateurs ont parlé d'« assaut final » contre le régime d'Houphouët.

Le témoignage de Gbagbo sur le 18 février

Quelques heures après le début de cette marche à l’Institut national de santé publique (INSP) à Adjamé, des témoins ce jour-là font cas d’un incendie de véhicules au niveau du palais de justice, de violents heurts dans les environs de la BAD et du marché, au Plateau. Laurent et Simone Gbagbo sont ciblés. « Mon épouse m’a raconté plus tard qu’au même moment on criait : « tuez-la ! ». « Elle a été battue jusqu'à ce qu’elle perde connaissance. Transportée au camp Gallieni, elle y a été encore plus sauvagement battue. Quand elle s’est réveillée, elle était à l’hôpital avec les vertèbres cervicales endommagées. Elle nous a rejoints plus tard en prison avec une minerve. Ce jour était pour moi un jour de tristesse en pensant à la Côte d'Ivoire, mais aussi un jour de gloire pour les combattants de la liberté et de la démocratie. J’étais convaincu que c’était le prix à payer pour que nous ayons la démocratie et le pouvoir. J’ai compris ce jour-là que je serai Président de la République et que plus rien ne pouvait m’arrêter », raconte l’ancien président ivoirien, dans un documentaire réalisé par le cinéaste Henri Dupac, intitulé « Laurent Gbagbo, la force d’un destin 1945-2000 ». « Des militaires sont arrivés. Ils m’ont encerclé. Il y en a un qui a sorti son pistolet automatique qu’il a pointé vers moi (…) », se rappelle Simone Gbagbo.

29 ans plus tard – ce 18 février 2021 – le face-à-face Ouattara-Gbagbo est toujours d’actualité. En avril 2011, Alassane Ouattara après avoir réussi à prendre le pouvoir des mains de Laurent Gbagbo, a autorisé son transfert à la Cour pénale internationale (CPI). Depuis la libération de celui-ci, son retour au pays fait l’objet de blocages malgré une disposition de la Constitution, article 22, qui stipule qu’« aucun Ivoirien ne peut être contraint à l’exil ».

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Législatives 2021 : Ce que Aimée Zébéyoux (SEDH) conseille aux candidats et leurs partisans

4 minutes ago

0 🔥

Législatives 2021 : Ce que Aimée Zébéyoux (SEDH) conseille aux candidats et leurs partisans

Titrologie du 03 mars: " Cissé Bacongo et sa colistière Adjaratou se bagarrent à Koumassi"

20 minutes ago

104 🔥

Titrologie du 03 mars:

Législatives 2021 : voici les enjeux qui poussent Hamza Diaby à opter pour la place de député

25 minutes ago

61 🔥

Législatives 2021 : voici les enjeux qui poussent Hamza Diaby à opter pour la place de député

A la veille des législatives, Laurent Gbagbo adresse un sacré message aux ivoiriens

30 minutes ago

28 🔥

A la veille des législatives, Laurent Gbagbo adresse un sacré message aux ivoiriens

Politique / Réconciliation nationale : Laurent Gbagbo brise le silence et séduit par cette annonce

31 minutes ago

237 🔥

Politique / Réconciliation nationale : Laurent Gbagbo brise le silence et séduit par cette annonce

Depuis Bruxelles : Laurent Gbagbo salue la mémoire du jeune décapité à Daoukro

34 minutes ago

13 🔥

Depuis Bruxelles : Laurent Gbagbo salue la mémoire du jeune décapité à Daoukro

Législatives/Affaire "Gbagbo soutien Guikahué": Odette Lorougnon répond sèchement à son adversaire

1 hours ago

130 🔥

Législatives/Affaire

Depuis Bruxelles, Laurent Gbagbo déclare : «Je serai bientôt avec vous»

1 hours ago

128 🔥

Depuis Bruxelles, Laurent Gbagbo déclare : «Je serai bientôt avec vous»

Législatives/Séguéla : le slogan d'Hamed Bakayoko et son suppléant suscite de nombreux commentaires

1 hours ago

3508 🔥

Législatives/Séguéla : le slogan d'Hamed Bakayoko et son suppléant suscite de nombreux commentaires

Élections législatives : VALENTIN KOUASSI reçoit d'importants soutiens pour la Victoire

1 hours ago

186 🔥

Élections législatives : VALENTIN KOUASSI reçoit d'importants soutiens pour la Victoire

COMMENTAIRES