Sign in
Download Opera News App

 

 

Rébellion de 2002 : Voici le premier journaliste Ivoirien que Soro a contacté à son retour d'exil

Dans l’un de ses posts de ce Samedi 04 Septembre sur sa page Facebook, Mamadou Traoré, conseiller spécial de Guillaume Soro, dépoussiérait une de ses publications datant du 04 Septembre 2013, soit 8 ans, jour pour jour, dans laquelle il faisait une révélation de taille sur l’identité du premier journaliste que l’ex chef du parlement Ivoirien, a eu à contacter de retour de son exil en Septembre 2002.

 

A l’époque des faits, Guillaume Soro est connu du grand public Ivoirien pour avoir dirigé le tout-puissant syndicat de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI). Après quelques années d’effacement de la scène publique suite à son retrait de la FESCI en 1998, il opère un retour fracassant à la faveur de l’éclatement de la rébellion armée du 19 Septembre 2002, qu’il assume contre toute attente, lui qui n’est alors qu’un civil, inexpérimenté d’un point de vue militaire. Son audace parle pour lui.

 

Et tard dans la nuit du 25 Septembre de cette année, selon Mamadou Traoré, il contacte un journaliste, Joachim Beugré à qui il fait une importante annonce : ‘’ Je suis de retour d'exil. Tu es le premier journaliste ivoirien à qui j'ai décidé d'accorder ma première interview! C’est moi Bogota, ton cher frère’’. 19 ans après ce coup de fil, les choses ont changé. Le journaliste en question est devenu le premier magistrat de la commune de Jacqueville.

 

Et son ‘’cher frère’’ est, entre-temps, retourné en exil attendant son deuxième retour, dont la date reste encore un mystère.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

guillaume soro mamadou traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires