Sign in
Download Opera News App

 

 

Maca : le film de la libération de l’opposant politique Babily Dembélé

Il est 22 heures ce mercredi 15 septembre 2021. Toutes les portes de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) sont fermées. Babily Dembélé, président de la Congrès ivoirien pour le développement et la paix (CIDP), entend des bruits des gens qui frappaient à sa porte, le no 12. « Président Babily, président Babily », appellent-ils. Ce sont des gardes pénitentiaires. Quand il ouvre la porte, il constate qu’ils sont au nombre de 3 ou 4. Ces derniers lui disent : « Faites vos bagages rapidement. On vous attend ! ». L’Architecte expert en construction et en aménagement de l’espace leur demande : « Qui m’attend ? ». Les gardes pénitentiaires lui répondent : « Des instructions ont été données pour ne pas que tu dormes ici aujourd’hui ». Ils l’aident donc à faire ses bagages le plus vite possible. Une fois les bagages faits, le président Babily Dembélé descend et s’empresse de remplir les formalités. A minuit, les formalités remplies, l’ancien conseiller du président Henri Konan Bédié et ambassadeur auprès des pays arabes sous Laurent Gbagbo sort de la Maca et peut humer l’air de la liberté.

 « Nous étions un peu nombreux, mais les autres sont restés. On m’a dit que leur libération aura lieu ce matin (jeudi 16 septembre 2021 : ndlr) », indique-t-il.

A titre de rappel, suite à une dénonciation sans preuve, le Président du CIDP a été enlevé de façon spectaculaire avec plusieurs membres de son entourage le 21 octobre 2020 au siège de son parti politique sis à la CIAD-PRIMO dans la commune de Cocody, par des hommes encagoulés. Ils ont été conduits dans les locaux de la Direction de la surveillance du territoire (DST) ou l’Architecte expert en construction et en aménagement de l’espace a été maintenu jusqu’au 26 octobre. Accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat, l’ancien conseiller du président Henri Konan Bédié et ambassadeur auprès des pays arabes sous Laurent Gbagbo et ses proches ont été ensuite présentés au 10e cabinet du juge d’instruction. Ce, avant d’être incarcérés à la Maca pour atteinte à la sûreté de l’Etat. Depuis, ce génie mathématicien de l’Académie des sciences de Paris qui a à son actif plus de 800 villas réalisées sans prêts bancaires, attend sa libération et celle de ses proches. Sans oublier la restitution des biens matériels et financiers qui ont été emportés par ses ravisseurs. Il faut signaler que son dénonciateur s’est rétracté et a même adressé un courrier au procureur et au juge d’instruction du 10e cabinet. Depuis lors, Babily Dembélé, originaire de Kouto dans la région de la Bagoué, au le nord de la Côte d'Ivoire, attend sa libération qui prend du temps.

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

maca

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires