Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali / Guinée / Burkina Faso : ceci est commun aux trois coups d'État perpétrés dans ces pays

Dans l'ordre chronologique, le Mali, la Guinée et le Burkina Faso ont connu un coup d'État. C'est malheureux pour la démocratie et cette situation tend à donner raison à Chirac qui aurait dit que "l'Afrique n'est pas prête pour la démocratie".

Les trois coups d'État dans ces trois pays ont été menés par des militaires, des colonels ou des lieutenants-colonels. Mais en réalité le dénominateur commun de ces trois putsch est le sort réservé aux Présidents déchus. En effet, après leur éviction du pouvoir, les trois Présidents ont été gardés par leurs bourreaux. Ces anciens présidents n'ont pu s'échapper de leurs poursuivants.

A commencer par le Mali. IBK a été gardé en résidence surveillée jusqu'à ce que le Seigneur le rappelle à lui. En Guinée, ce fut pareil. Alpha Condé était gardé par ses ravisseurs et ses libertés avaient été réduites au strict minimum. C'est pour des raisons de santé que Mamadi Doumbouya l'a laissé sortir en vue de se faire soigner hors du pays.

Et vient enfin Roch Marc Christian Kaboré qui depuis hier lundi 24 décembre n'est plus le président du Burkina Faso. Il serait détenu par ses tombeur dans un des camps de la capitale burkinabè. Quel sera son sort? Difficile à dire.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires