Sign in
Download Opera News App

 

 

Violences au PDCI-RDA : Guikahue gravement mis en cause; Les jeunes appellent Bédié à le sanctionner

Suite aux violences qui se sont produites ce Jeudi 22 Avril 2021 au siège du PDCI-RDA à Abidjan, le président de la jeunesse du parti septuagénaire, Valentin Kouassi, a tenu à clarifier les choses en publiant ce Dimanche 25 Avril, par un communiqué signé de son secrétaire à l’organisation, Gustave Kouakou. 

Selon la version des faits relatée par la JPDCI-Urbaine et publiée par son premier responsable sur sa page Facebook, ‘’Sur convocation du ministre Maurice Kacou Guikahué, Secrétaire Exécutif en chef du PDCI-RDA, les membres des bureaux nationaux de la JPDCI-RDA Urbaine, Rurale, Estudiantine et scolaire, se sont rendus au siège à Cocody pour prendre part à une réunion portant sur la célébration des 75 Ans du PDCI-RDA. Dès l’entame des travaux, nous avons été informés qu'une horde de badauds surexcités, armés de machettes, de gourdins et autres objets contondants viennent de faire irruption au siège du Parti. Dépêché par ses pairs à l’effet de vérifier ses faits gravissimes, la confirmation des violences qui étaient en cours a été rapportée par YAO Innocent, président de la JPDCI-Rurale. Immédiatement les présidents de jeunesse ont tenu à informer le Secrétaire Exécutif Maurice Guikahué de la présence de ces microbes politiques au sein de la maison du parti afin qu’il décide de la suspension de la réunion’’. ‘’Mais contre toute attente’’, accuse le communiqué, ‘’le Secrétaire Exécutif a exigé la poursuite de la réunion ignorant royalement la menace qui planait’’. 

Face à cette situation de tension, précise la JPDCI-Urbaine, ‘’les présidents ont pris leur responsabilité et ont demandé aux membres des BEN de les suivre afin de rétablir l’ordre. S’en est suivi la fermeture des portails du siège par l'entrée du parking ; à l’occasion, il a été constaté une foule armée entassée dehors du siège en plus de ceux qui s'y trouvaient déjà’’. 

‘’Étrangement, l'entrée des officiels du Parti a été ouverte par la sécurité du ministre Guikahué conduit par monsieur Boni pour faire entrer ces centaines de badauds convoyés par un certain Taliban, un ancien fesciste homme de main du SE Guikahué. Les jeunes du parti présents au siège ont alors été pris en chasse par cette bande de jeunes déshumanisés agissant sous emprise de psychotrope. 

Cela pendant plus de 3h, avec le regard bienveillant de monsieur Maurice Kacou Guikahué, et sous la supervision de Boni et Gbanta dit Taliban’’, poursuit le communiqué. Cette descente musclée au siège du PDCI-RDA, qui survenait 48 heures après un incident similaire, aurait fait une dizaine de blessés parmi les jeunes militants. 

Pour Valentin Kouassi et les siens, l'unique responsable de ces violences n’est autre que le secrétaire exécutif du parti, Maurice Kacou Guikahue qui selon eux ‘’met ainsi en péril la vie des jeunes du PDCI-RDA’’. La JPDCI-Urbaine a également appelé le président du parti, Henri Konan Bédié à ‘’sanctionner tous les auteurs de cette violence’’.  

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires