Sign in
Download Opera News App

 

 

Valorisation de la culture: Rideau sur la 5e édition du carnaval baptisé Djadjoh

Les lampions se sont éteints sur la 5e édition du carnaval baptisé Djadjoh. La cinquième édition a été placée sous la présidence du député-maire de la commune de Gagnoa, Yssouf Diabaté et le co-parrainage de la secrétaire d’Etat en charge de l’autonomisation des femmes, Dogo Myss Belmonde et la présidente de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), Namizata Sangaré. L’édition 2019 a enregistré près de 15 000 festivaliers.

Le samedi 27 mars 2021 , à la place Laurent Gbagbo où durant 3 jours, la culture Bété était à l'honneur. Chants et danses du terroir, plats typiquement locaux, habillements traditionnels. Différents pans de la riche culture Bété ont été revisités.

À l'apothéose, les participants au carnaval ont défilé sur les artères principales de la ville. Chacun dans un accoutrement spécifique. Dans le seul but d'attirer plus de regards sur son style vestimentaire. À l'heure du bilan, la commissaire générale du Djadjoh, Carine Koffi Logbo, a dit sa satisfaction. «Le bilan est plus que positif. Parce que, de toutes les éditions du Djadjoh, nous avons réuni cette année, tous les chefs de village du département de Gagnoa.

Signalons que 50 jeunes qui ont été formés par le Fonds de développement de la formation professionnelle (Fdf), ont reçu leurs diplômes qui certainement leur ouvriront les portes de l'emploi.

EDMOND KOUASSI (EDDYDY)



Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

Bété Djadjoh

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires