Sign in
Download Opera News App

 

 

11 avril 2011: qui n'a pas politiquement '' enterré '' Laurent Gbagbo ?


11 avril 2011 - 11 avril 2021, cela fait maintenant 10 ans que l'ancien président Laurent Gbagbo a été arrêté par les forces pro-Ouattara. Une arrestation qui sonnait d'une façon ou d'une autre comme la fin de la crise poste électorale de 2010. Aujourd'hui une question se pose: ce 11 avril là, qui n'avait pas politiquement '' enterré '' l'ancien président Laurent Gbagbo ?


Au pouvoir depuis 2000, Laurent Gbagbo, 65 ans, a été arrêté le lundi 11 avril 2011 vers 13 heures ainsi que son épouse, Simone, considérée comme une '' dure '' du régime, et son fils, Michel, né d'un premier mariage.

Les pro-Gbagbo dénonçaient le rôle de la France dans l'arrestation et le conflit. Le ministère français de la défense confirmait que Licorne à apporté '' un soutien aérien ''. Alassane Ouattara avait par la suite annoncé le lancement d'une '' procédure judiciaire contre Laurent Gbagbo, son épouse et ses collaborateurs ''.

En ce moment là, pour beaucoup, c'en était fini avec Laurent Gbagbo, politiquement. '' Si Laurent Gbagbo à eu la chance d'être arrêté sans être assassiné, il aura peu de chance de jouer sur la scène politique '' prédisaient certains analystes politiques pour qui, la procédure judiciaire lancée contre l'ancien président ne pouvait en aucun cas lui permettre de revenir sur scène. Mieux, pour d'autres, Alassane Ouattara pouvait gérer le pays sans jamais avoir Laurent Gbagbo comme opposant.

Être transféré à la CPI par Alassane Ouattara, en étant accusé de crime contre l'humanité, et pouvoir rebondir politiquement, pour beaucoup, ce n'était plus envisageable.

Au moment ou Alassane Ouattara entame son premier mandat de la troisième république, Laurent Gbagbo est définitivement acquitté par la Cour Pénale Internationale ( CPI ) et suscite beaucoup d'interrogations. L'ancien président Laurent Gbagbo va-t-il se relancer pour la course au pouvoir ou va-t-il se mettre en retrait? Autant de questions qui se posent.

Cependant faut-il dire, Laurent Gbagbo n'a visiblement rien perdu de son charisme. Son acquittement à suffi pour que chaque officine politique raffûte ses armes et adapte sa démarche en fonction.

Si beaucoup ont '' tué '' et '' enterré '' Laurent Gbagbo politiquement, il faut reconnaitre que son camp, ses militants sont restés forts, confiants, déterminés , et constituent toujours cette force qui n'a pas permis qu'il '' meurt politiquement ''.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires