Sign in
Download Opera News App

 

 

Soro Guillaume répond aux injures incongrues que font certains internautes sous ses posts

La libéralisation de la parole a eu une explosion spectaculaire avec l'arrivée des réseaux sociaux. Assis dans ton salon, tu peux directement t'adresser à une personnalité publique ou une célébrité reconnue mondialement en un clic. Et le bon sens aurait voulu que les propos soient humainement acceptables, responsables et respectueux en dépit des divergences d'opinions qu'on a envers eux. Mais malheureusement, certains trouvent l'occasion de proférer des injures sans fondement afin d'assouvir des intérêts égoïstes et contre nature. Exilé depuis environ 5 ans, l'ex Président de l'assemblée nationale de Côte d’Ivoire, ancien Premier Ministre ivoirien et maintenant Président du mouvement politique GPS ( Génération et Peuple Solidaires), Soro Kigbafori Guillaume est victime à répétition des agissements de ses personnes malveillantes.

Le samedi 25 septembre dernier, dans une lettre ouverte, il s'est adressé à eux sûrement pour les faire comprendre que leurs propos déplacés ne l'affectent nullement tout au contraire, le galvanisent encore plus à s'attacher à ses idéaux que sont : la paix, la Concorde, la réconciliation et le pardon. "Chers Tous, j’ai observé ces temps-ci que des inconnus sans doute stipendiés sont venus sous mes posts pour ne proférer qu’injures et moqueries. Je demande aux adhérents de GPS de garder leur sérénité et patience. Tout ceci ne sera tôt ou tard qu’un lointain souvenir. Je veux juste vous livrer à cet égard deux enseignements que j’ai tirés de cet exil : Si le destin des hommes leur appartient à 30%, les 70% autres appartiennent à Dieu. Si tu es croyant juif, chrétien ou musulman, sache que le prophète Moïse, le messie Jésus-Christ et le prophète Mohammed furent longtemps exilés. Alors médite et prie profondément pour vaincre ton ignorance et gagner en humilité. Toute grande œuvre est précédée voire accompagnée de grandes épreuves. J’assume mon destin et mon exil tels que prescrits par Dieu sans pleurnicherie,ni gémissements mais avec stoïcisme et foi. À mon âge je ne peux que consacrer ma vie à l’Afrique et à ma terre natale ivoirienne dans la paix, la Concorde, la réconciliation et le pardon. Le PARDON qui guérit", a-t-il déclaré sur sa page officielle.

Par ailleurs, il faut noter que la promptitude qu'ont certains individus à insulter leur prochain est due souvent à la maladie des gros mots appelée le syndrome de Gilles de La Tourette , parfois abrégé sous le sigle SGT. Il s'acquiert dès le bas âge et peut être héréditaire. Ainsi, dans l'univers virtuel qu'est les réseaux sociaux où personne ne sait de quoi souffre l'autre, cette montée en puissance des injures sur la toile peut nettement se justifier. Il faut noter aussi que : " Il existe deux types d’injures, l’injure publique et l’injure privée : l’injure publique est un délit qui relève du tribunal correctionnel ; l’injure privée est une contravention qui relève du tribunal de police", nous révèle le site village de la justice.

Content created and supplied by: AgbeMalet_J (via Opera News )

soro guillaume répond

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires