Sign in
Download Opera News App

 

 

"Ouattara n'est pas pressé de voir rentrer Gbagbo", dévoile Jeune Afrique. Les Gors à nouveau inquiets

Celle nouvelle révélation du média panafricain Jeune Afrique vient encore jeter le trouble sur le retour du "woody". Le président Alassane Ouattara qui avait déclaré devant le monde entier que Laurent Gbagbo et son compagnon Charles Blé Goudé pouvaient rentrer quand ils veulent en Côte d'Ivoire n'est plus tout à fait sûr.

Il est de plus en plus question du retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire depuis son acquittement le 31 mars dernier. En effet, l'ancien Chef d'État est définitivement blanchit des accusations de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre commis pendant la période électorale de 2010-2011. Le fondateur du FPI qui ne cache pas son envie de revenir sur la terre de ses ancêtres, a envoyé ses lieutenants en mission auprès des autorités Ivoiriennes afin de faciliter son retour en Côte d'Ivoire.

Le 30 avril 2021, Assoa Adou, Secrétaire général de la frange du FPI resté fidèle à Laurent Gbagbo était chez le Premier Ministre Patrick Achi, en vue de l'informer des dispositions prises pour le retour de l'époux de Simone Éhivet Gbagbo.

Une autre rencontre devra avoir lieu ce lundi 03 mai 2021, afin de fixer une bonne fois pour toute la date de ce retour tant attendu.

Cependant, le président de la République Alassane Ouattara, de qui dépend ce retour "n'est pas pressé de voir rentrer Gbagbo", a révélé le média "Jeune Afrique".

"À des milliers de kilomètres de là, Alassane Ouattara n'a évidemment rien perdu de la procédure. Selon son premier cercle, le chef de l'Etat s'attendait à cet acquittement, et n'a donc pas été surpris. Il n'empêche. Nul doute qu'il n'a pas exulté en prenant connaissance du verdict", déclare notre confrère avant de poursuivre.

"Une semaine plus tard, il a profité de la tribune médiatique que lui offrait le premier Conseil des ministres de son nouveau gouvernement pour s'exprimer à ce sujet. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, le chef des Jeunes Patriotes, lui aussi acquitté sont libres de rentrer en Côte d'Ivoire quand ils te souhaitent déclarait-il à la presse, précisant que les frais de voyage de son prédécesseur seraient à la charge de l'État".

De ce fait, le chef de l'État a fait savoir que " des dispositions seront également prises pour que Laurent Gbagbo bénégicie, conformément aux textes en vigueur, des avantages et indemnité dus aux anciens présidents de la République".

"Alassane n'a pas interêt à aller jusqu'à l'épreuve de force. Il n'est pas pressé de voir rentrer Gbagbo", a écrit le journal panafricain, Jeune Afrique.

"Mais il tiendra ses engagements, précise l'un de ses proches", a-t-il rassuré.

#NS

Content created and supplied by: Nickouss (via Opera News )

alassane ouattara charles blé côte d'ivoire laurent gbagbo panafricain jeune afrique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires