Sign in
Download Opera News App

 

 

19 septembre 2002 : Voilà comment ce pro-Soro et ancien SGA du RJR à Bouaké a vécu cette première nuit

A chacun son 19 Septembre 2002, entend t-on sur plusieurs lèvres ce 19 Septembre 2021. Et s'il était possible de demander à chaque ivoirien ou à chacun de tous ceux qui étaient en Côte d'Ivoire cette nuit du 19 au 20 Septembre 2022 comment il a vécu cette nuit, on aurait droit à plusieurs versions les unes différentes des autres.

Pour ce qui est de cadre, partisan de Soro Guillaume, c'est lui-même qui explique voici comment il a passé cette nuit.

Cela, à traversé son propre récit sur sa page officielle Facebook "Fangagne Mahamadou Koné", qu'il a publié ce dimanche 19 Septembre 2021, à la faveur de la commémoration du déclenchement de la rébellion.

Voici ce tweet détaillé de Koné Fangagne :

<< 19 ans en arrière ce jour là le 18 septembre , je venais de quitter la cité universitaire huambo avec Ma Maîtrise en science de gestion en poche.

Je demenageais dans la cour familiale au quartier Djamourou Bouaké près du camp militaire. L'atmosphère en cité était devenu insoutenable.

J'etais en son temps le Secrétaire Adjoint à l'information dans le bureau RJR de la section Huambo qui était dirigé par C.A ... Personnellement J'étais convaincu que quelque chose allait se passer mais je ne savais pas quand. J'averti mes amis très proches en cité afin qu'il quitte cet endroit qui risquait d'être enclavé comme je voyais dans mes rêves.

(....)

Ce 18 septembre j'ai reçu un appel me demandant de venir le 19 sept 2002 a Odienné pour un boulot j'ai dit a l'employeur de me donner encore une semaine.

J'avais décidé de partir faire des achats ce 19 septembre matin afin de préparer le voyage. Mais j'avoue que j'étais inquiet toute la nuit et sans savoir pourquoi. 

Aux environs de 2h30 et 3 h j'entendis un coup de pistolet. Mon cousin me dis "encore des voleurs" je lui dit non écoute bien. Un coup de pistolet suivit de rafale et coup de canon.

C'est les militaires. C'est mon rêve qui se realise. Prions que tout se passe bien disais-je a mon cousin. J'ai compris que mon inquiétude était fondé . Une nouvelle page de ma vie allait s'ouvrir " 

Quand je mettais la radio sur RFI, la Radio informait qu'il y avait des coups de feu à Abidjan et Bouaké...

Attendons le matin pour avoir d'autres infos..>>

Pour ce partisan qui a passé une nuit blanche avec beaucoup de peur dans le ventre,la suite des chose,on l'a connait.

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

côte d'ivoire mahamadou koné soro guillaume

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires