Sign in
Download Opera News App

 

 

Dans les secrets de l'arrestation de Gbagbo : comment la négociation d'Alcide Djédjé avec Paris a échouée

Entre autres personnalités proches de l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo, à avoir jouée un rôle crucial dans la gestion de la crise postélectorale de 2010-2011, l'ex patron de la diplomatie Ivoirienne, Alcide Djedje, dont le témoignage nous était livré ce Lundi 12 Avril, par Alfred Guemene, également ancien membre de la direction du Front Populaire Ivoirien (FPI).  

Tel que relaté par cet ancien leader syndicaliste, réputé proche de Pascal Affi Nguessan, le diplomate, anticipant sur la chute inévitable du régime, face aux bombardements de l’armée Française, aurait recommandé au rival d’Alassane Ouattara, de renoncer à poursuivre les hostilités, et ce, au terme d’une négociation avec l’ambassadeur de France de l’époque, Jean-Marc Simon. 

‘’Face aux bombardements massifs des forces coalisées’’, raconte Alfred Guemene, ‘’pour limiter les dégâts qui commençaient à s'intensifier, et pour éviter de nombreuses pertes en vies humaines, le ministre Alcide Djedje suggère d'aller rencontrer l'ambassadeur de France. Pour négocier les conditions d'un cessez le feu’’. 

Une requête à laquelle aurait accédé Laurent Gbagbo, malgré les réticences des caciques de son clan qui demeuraient dans une logique surréaliste d’intervention divine avec la conviction que ‘’Le Dieu que je prie ne m'a pas encore dit que nous avons perdu la guerre’’, selon une formule chère à l'un de ces personnages extrémistes, à en croire l'ex Secrétaire général adjoint du FPI pro-Affi à l’animation politique et au dialogue social. 

Pour avoir opté pour ce schéma de retrait, Alcide Djedje aurait été vilipendé, accusé de trahison, même littéralement chassé de la résidence officielle du chef de l’état où était réfugié Laurent Gbagbo. 

10 ans après, chaque acteur de cette crise, ayant soutenu Laurent Gbagbo, sort sa part de vérité, qui introduit l’opinion publique dans les méandres de la chute tragique de l’ancien régime. 

Président de la sensibilité CONCORDE, membre du parti au pouvoir, le RHDP, Alcide Djedje (65 ans) a récemment été nommé ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, Kandia Camara, lors de la formation du premier gouvernement de l’ère Patrick Achi. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara alcide djedje laurent gbagbo paris

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires