Sign in
Download Opera News App

 

 

Pavillon présidentiel refusé par Gbagbo: Saïd Penda sort d'autres preuves et évoque Simone

Le Journaliste et cybermilitant défenseur des droits humains Saïd Penda n'aura pas mis du temps à se prononcer sur l'un des sujets qui alimente l'actualité ivoirienne depuis le retour au pays de l'ancien Président ivoirien. La question du refus du pavillon présidentiel que Alassane Ouattara avait mis a disposition de son prédécesseur. Après les justifications du parti à la rose, l'investigateur dit apporter d'autres preuves.

Dans la journée de ce vendredi 18 juin, on pouvait lire ceci dans la réponse de Laurent Gbagbo sur la page Facebook de monsieur Assoa Adou: "J’ai refusé de passer par le pavillon présidentiel d’honneur, parce qu’à mon arrivée j’ai demandé au secrétaire général Assoa Adou de me faire le point de la situation, et lorsqu’il m’a dit que mes partisans se faisaient gazer et frapper, j’ai décidé de ne plus passer par le pavillon présidentiel et aller directement au QG".

C'est cette justification qui aura faite réagir Saïd Penda qui se demande "Pourquoi Gbagbo n’a pas utilisé le salon présidentiel?" Aux dires de l'homme, après investigation, "deux raisons ont motivé le changement de plan de ceux qui organisaient l’accueil de Gbagbo"

Par ailleurs, poursuit-il, "La décision de ne plus utiliser le pavillon présidentiel a été prise avant même l’atterrissage de l’avion. La première raison c’est la décision de France24 de diffuser cette arrivée en direct, avec ses caméramans qui attendaient déjà dans le pavillon présidentiel".

Toujours selon lui, "sachant Gbagbo affaibli et incapable de se mouvoir sans assistance, les responsables de son parti ne souhaitaient pas le présenter aux yeux du monde dans cette posture dégradante. Les seules images de cette arrivée sont d’ailleurs celles prises avec des téléphone portables, par de simples curieux. Aucune chaîne de télévision, encore moins le service de communication du parti, pourtant très prompt à la propagande, n’ont diffusé des images de l’arrivée du boucher d’Abidjan".

La deuxième raison que donne ce journaliste d'investigation, "C’est la présence au salon présidentiel de Simone Gbagbo, malgré le message qui lui avait été envoyé de ne pas prendre part à l’accueil. Selon mes investigations, l’on a voulu finalement faire sortir Gbagbo en catimini de l’aéroport, à l’insu de Simone et loin des regards des caméras des chaines de télévision. C’est de justesse que celle qui est toujours l’épouse officielle de Gbagbo a appris que son mari sortait de l’aéroport par une porte dérobée, en compagnie de sa seconde épouse, même si la loi ivoirienne ne reconnaît pas la polygamie".

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) réagira certainement à cette sortie. Affaire à suivre.

Content created and supplied by: AdjoKoffi (via Opera News )

alassane ouattara assoa adou laurent gbagbo saïd penda simone .

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires