Sign in
Download Opera News App

 

 

Fpi, la guerre a repris : ce qui a mis le feu aux poudres

Cette complicité entre Affi et Gbagbo a de moins en moins de chance de se reproduire

Jusque-là tout semblait bien se passer. Même si Laurent Gbagbo n’a pas encore reçu Affi N’Guessan, celui-ci, semblait prendre son mal en patience. Laurent Gbagbo n’était pas présenté comme le président du Fpi et le camp Affi N’Guessan ne faisait pas de déclaration tapageuse.

Et tout à coup, le jour précédant la visite de Laurent Gbagbo, un fait a mis le feu aux poudres. Dans un communiqué relatif à cette visite, Gbagbo est pour la première fois présenté comme président du Fpi. Ce qui ne manque pas d’irriter Issiaka Sangaré, le secrétaire général du Fpi tendance Affi N’Guessan. Qui lâche proteste : « Monsieur Assoa Adou confirme, ce vendredi 9 juillet, sur sa page Facebook officiel, la visite, demain samedi, à Daoukro, de Son Excellence Monsieur Laurent Gbagbo, à Son Excellence Monsieur Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA. Cependant, dans ce même communiqué, Monsieur Assoa Adou juge utile de présenter le Président Laurent Gbagbo comme étant le Président du Front Populaire Ivoirien, alors qu'il est de notoriété et consacré par la loi, que le Président du FPI n'est nul autre que le Président Pascal Affi N'Guessan », écrit M. Sangaré dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

« La direction du FPI s'interroge sur la finalité de cette provocation inutile et infantile dans un contexte où nos concitoyens aspirent à la réconciliation et à la cohésion sociale. Elle invite en conséquence M. Assoa Adou à rectifier, dans les meilleurs délais, ce point de son communiqué » poursuit Issiaka Sangaré.

Mais cette protestation semble être tombée dans des oreilles de sourds. Puisque sur l’une des photos prises à Daoukro, un écriteau posé devant Laurent Gbagbo mentionne bien ceci : « Laurent Gbagbo, président du Fpi ».

Quelle sera la réaction d’Issiaka Sangaré et plus largement, du camp Affi ? Il semble que la hache de guerre est bel bien déterrée entre les frères ennemis du Fpi. Cette fois en présence de Laurent Gbagbo lui-même. Arrivera-t-il à éteindre le feu ? La seule chose que l’on sait en ce moment, c’est que Gbagbo a déjà choisi son camp.

 

RocheD 

Content created and supplied by: RocheD (via Opera News )

fpi laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires