Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali / L'Archevêque Kodja déçu de la CEDEAO : "on utilise des Noirs pour punir leurs propres frères"

Le dimanche 9 janvier 2022, la CEDEAO affirmait avoir arrêté un ensemble de sanctions contre le Mali. « La fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la CEDEAO et le Mali » a été décidée lors de ce sommet. Les chefs d’Etats de la sous-région ouest-africaine ont été jusqu’à décider de « La suspension des transactions commerciales entre les pays de la CEDEAO » et ce pays frère. Plus loin encore, la décision du « gel des avoirs de la République du Mali dans les banques centrales de la CEDEAO » s’est ajoutée aux premières sanctions déjà lourdes. Enfin, les présidents de la CEDEAO complétaient leurs sanctions avec « Le gel des avoirs de l’État malien et des entreprises publiques et parapubliques dans les banques commerciales des pays de la CEDEAO. ».

Alors qu'il prêchait ce dimanche 16 janvier 2021, au siège des Églises Mission Évangélique Grâce de Vie (MEG-VIE), à Cocody Angré Mahou, Son Éminence l'Archevêque Kodja Guy-Vincent, s'est exprimé brièvement sur la crise au Mali. Après avoir rappelé la résistance de ce pays face aux assauts répétés du colon, le leader de la MEG-VIE a déploré les sanctions de l'organisation sous-régionale à l'encontre du Mali. Aussi pour l'Archevêque Kodja Guy-Vincent, l'Afrique gagnerait à s'unir pour être forte afin de ne pas subir.

« Aujourd'hui, les gens sont surpris par la résistance du Mali. Ils ne comprennent pas. Les pays qui ont été pris par les colons, ça s'est fait en quelques jours. Pour prendre le Mali, ça pris 70 ans. Le Mali, ce n'est pas un petit pays. Tous les pays limitrophes que vous voyez, beaucoup sont d'origine malienne. Les maliens sont partout. Ils ont des universités avant les blancs. Mansa Moussa, c'était un roi, il faisait déjà des croisades à l'époque », a-t-il rappelé. Puis a-t-il poursuivi : « C'est la colonie qui a mis l'Afrique en retard mais le problème des Africains, on n'est pas solidaires. On paie toujours les Noirs pour tuer leurs propres frères Noirs. Ils ont payé un Noir pour tuer Malcolm X, Martin Luther King. On utilise des Noirs pour punir leurs propres frères Noirs et ils sont fiers. Honte à vous ! Tant que l'Afrique n'est pas forte, elle va subir. Tant que l'Afrique n'est pas unie, elle va subir », a-t-il prévenu.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

cedeao mali

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires