Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici les avantages de base du gendarme ivoirien : rémunération, avantages matériels et sociaux

Le gendarme (sous-officier et officier) est un homme de terrain au service des citoyens. Opérationnel, il assure la protection des personnes et des biens, à la campagne ou à la ville, de jour comme de nuit. Il fait respecter l’ordre public. Il est généralement en uniforme et porte une arme. Ainsi, comme tout fonctionnaire, les gendarmes aussi, pour le travail qu'ils fournissent et pour le service qu'ils rendent à la nation toute entière, méritent une rémunération et des avantages matériels et sociaux proportionnés à leurs grands rôles dans la société.

Ainsi, tout militaire de la Gendarmerie nationale a le droit, après service fait, à une rémunération comprenant : la solde soumise à retenue pour pension ; l’indemnité de résidence  et les allocations familiales. A cette rémunération principale peuvent s’ajouter des indemnités et avantages matériels divers.

La solde des militaires de la Gendarmerie nationale est déterminée selon le régime et le taux applicables au traitement des fonctionnaires des administrations, services et établissements publics civils de l’Etat. Les militaires de la Gendarmerie nationale bénéficient aussi de l’indemnité de résidence et des allocations familiales dans les mêmes conditions et au même taux que les fonctionnaires des administrations, services et établissements publics civils de l’Etat.

 Les indemnités auxquelles peuvent prétendre les militaires de la Gendarmerie nationale sont : les indemnités pour frais de déplacement ; l’indemnité dite de sujétion et les primes de technicité.

Les indemnités pour frais de déplacement des militaires de la Gendarmerie nationale se déplaçant sur ordre et pour les besoins du service sont déterminées, selon le régime et le taux applicables aux fonctionnaires des administrations, services et établissements publics civils de l’Etat.

Au-delà de ce qui a été dit plus haut, certains avantages touchent particulièrement à la famille du gendarme. Ainsi, les familles des militaires de la Gendarmerie nationale bénéficient en matière de frais de déplacement des mêmes avantages que les familles des fonctionnaires civils de l’Etat. Sont considérés comme membre de la famille : l’épouse légitime ou de premier rang du militaire ; les enfants légitimes, reconnus ou adoptifs du militaire, les fils jusqu’à leur majorité, les filles jusqu’à leur mariage.

En outre, une indemnité dite de sujétion est accordée aux militaires de la Gendarmerie nationale en raison : de la nécessité habituelle dans laquelle ils se trouvent d’accomplir leur service en dehors des heures réglementaires de travail ; des risques physiques ou fatigues physiques particulières à l’emploi et des responsabilités particulières qui s’y trouvent attachées. Cependant, rappelons que le taux de l’indemnité de sujétion est fixé par décret.

Les militaires non officiers titulaires des certificats d’aptitude technique N°1 et N°2 et occupant les emplois de spécialistes répondant aux besoins particuliers de la Gendarmerie nationale, ont droit aux primes correspondantes fixées par un décret particulier déterminant limitativement les emplois en cause et le taux desdites primes.

Au-delà de ces avantages de base, sachez que les gendarmes bénéficient également d'avantages divers. Et si dans la réalité, certains militaires de la gendarmerie ivoirienne remarquent que ces avantages n'existent pas, sachez qu'ils sont mentionnés dans le décret portant statut des cadres de la gendarmerie nationale de la Côte d'Ivoire et par conséquent doivent en principe s'appliquer.

Andromède-de-Châteaubriand

Content created and supplied by: Andromède-de-Chateaubriand (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires