Sign in
Download Opera News App

 

 

L’ombre du nouveau parti de Gbagbo a-t-elle plané sur la rencontre Ouattara-Macron à Paris ?

Ce Mardi 12 Octobre, les dirigeants Français et Ivoirien, se rencontraient au palais de l’Elysée, pour un tour d’horizon de l’actualité régionale et nationale en Côte d’Ivoire. Si dans l’article annonciateur de ce tête-à-tête, Africa Intelligence ne s’est limité à identifier les situations de crise au Mali, en Guinée-Conakry et le processus de réconciliation nationale en cours comme les points de discussions devant être abordés par les deux chefs d’états, il paraît difficile d’imaginer qu’à quelques jours du congrès constitutif du nouveau parti de l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo, le sujet ait été omis dans les échanges.

 

L’évènement qui constitue incontestablement l’un des tournants de la vie politique Ivoirienne de ces derniers mois, et probablement de ces dernières années, cristallise actuellement toutes les attentions dans le landerneau politique Ivoirien.

 

10 ans après sa chute en Avril 2011, Laurent Gbagbo peut se targuer grâce à une popularité quasi-intacte, d’être toujours avec ses deux promotionnaires que sont son aîné du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié et son successeur, Alassane Ouattara, l’un des poids lourds de la politique Ivoirienne.

 

Ce qu’il entend sans doute confirmer dans les tous prochains mois à partir de l’organisation du congrès constitutif de son nouveau parti, les 16 et 17 Octobre. Au cœur des turbulences politiques Ivoiriennes depuis plus de deux décennies, la France avec à sa tête, Emmanuel Macron ne saurait se montrer indifférente vis-à-vis de la tournure que prend les évènements dans son ex colonie.

 

Les coulisses de cet entretien que dévoileront peut-être les investigateurs de la presse continentale, introduits dans les arcanes des relations entre la France et ses partenaires Africains, permettront, on l’espère, de sonder la perception de Macron sur ce nouveau parti qui promet de faire des émules.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

emmanuel macron henri konan bédié laurent gbagbo mali paris

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires