Sign in
Download Opera News App

 

 

Bictogo sort la phrase de l'espoir: "chers congressistes, nos 2 présidents ont besoin de nous"

La scène politique qui se déroule présentement à l'hôtel ivoire est ce dont les ivoiriens ont toujours rêvé après toutes ces nombreuses années de crise. A vrai dire, plusieurs gens n'espéraient pas vraiment en une union des hommes politiques puisque la lutte pour le pouvoir d'État avait accentué les divergences entre les politiciens ivoiriens et les différents militants.

Ce samedi 16 octobre 2021, le congrès constitutif pour le nouveau parti du président Laurent Gbagbo se tient à l'hôtel ivoire. Le RHDP est représenté par la personne d'Adama Bictogo. Il est venu pour marquer la présence et le soutien du chef de l'État de la République de Côte d'Ivoire, son excellence Alassane Ouattara.


Lors de sa prise de parole, l'ex-directeur exécutif du RHDP a transmis toutes les salutations et félicitations du chef de l'État ivoirien à son frère Laurent Gbagbo. Dans son élan d'expression, Adama Bictogo a sorti la phrase de l'espoir. Son discours a été transmis en direct sur le média "Gor TV". Il a dit ceci: "chers congressistes, nos 2 présidents ont besoin de nous". Cette seule phrase résume toutes les attentes du peuple ivoirien.


En réalité, il est vrai que les présidents Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo ont besoin des ivoriens, mais les citoyens de Côte d'Ivoire ont aussi besoin de la forte implication de ces deux leaders dans la recherche de la paix et de la stabilité socio-politique. Il n'y a pas d'alliance politique entre Gbagbo et Alassane Ouattara mais la présence du RHDP à ce congrès confirme les relations non apparentes qui existent entre les hommes politiques.

L'adversité n'est pas synonyme de la haine. On peut être de divers bords politiques mais se soutenir quand il le faut. Nous disons merci au président Alassane Ouattara pour cet acte fort posé en faveur de Gbagbo et son nouveau parti.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

adama bictogo alassane ouattara laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires