Sign in
Download Opera News App

 

 

Election du président de la Fédération ivoirienne de Taekwondo (FIKTD) : Jean Marc Yacé ratisse large à Koumassi

Il a fait salle comble à Koumassi, le dimanche 2 octobre 2022, pour cette autre étape de sa campagne dans la cade de l'élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de Taekwondo (FIKTD). A l’instar des ligues de Bassam, Port-Bouet, Marcory, Attécoubé-Adjamé, Abobo et celles de Yopougon déjà visitées, le candidat Jean Marc Yacé a battu le rappel des troupes à Koumassi.

Les maîtres de salle et les grands maîtres du Taekwondo de Koumassi, cette commune du sud d’Abidjan, sont venus massivement pour réaffirmer leur adhésion à la vision et au programme de celui qui n’aura fait que 8 mois à la tête de la fédération ivoirienne de Taekwondo (FIKTD) en raison des contestations suite à son élection. A cette occasion, de nombreux sceptiques se sont ralliés au président sortant et ont lancé un appel à réélire le président qu’ils avaient voté eux-mêmes le 30 octobre 2021.

C’est dans une ambiance conviviale, mais empreinte d’échanges sans faux fuyant que Jean Marc Yacé et sa forte délégation ont passés leur message aux Taekwonod-ins de Koumassi. Dans cette optique, le grand maître Zié, directeur de campagne, a demandé aux uns et aux autres de mettre fin aux invectives sur les réseaux sociaux avant d’appeler à la retenue, au respect et à la discipline qui sont des vertus chères aux pratiquants du Taekwondo.

Il a également appelé les maîtres de salle à honorer leur parole donnée et à confirmer l’élection du président Jean Marc Yacé le 15 octobre dans les urnes afin de mettre un terme définitif à la crise qui n’honore pas les acteurs du Taekowondo en Côte d’Ivoire. « Vous vous êtes engagés pour 4 ans avec le président Yacé, allez-y avec lui pour les 4 prochaines années », a-t-il exhorté.

Un appel qui a eu un écho favorable auprès de maître Appolos et plusieurs autres maîtres de salle. Séance tenante, ce candidat déclaré a annoncé son désistement au profit de Jean Marc Yacé tout en demandant à ses homologues maîtres de salles à rejoindre l’équipe qui, selon lui, a le meilleur programme et le meilleur profil afin qu’ils vivent pleinement de leur art.

A la suite du grand maître Kraidi qui n’a pas usé de la langue de bois pour faire taire toutes les rumeurs, le candidat Yacé a rappelé les actions considérables réalisées en si peu de temps, malgré les embuches (les procès). Il a demandé aux maîtres de salle qui l’ont élu avec un large score le 30 octobre 2021 de confirmer leur vote le 15 octobre 2022.  

 

« Les maîtres de salle ont posé un acte le 30 octobre 2021, je leur demande de venir confirmer cela le 15 octobre de telle sorte que nous puissions accomplir notre programme. En 4 ans, ils verront ce que l’équipe de Jean Marc Yacé aura réalisé pour le Taekwondo en Côte d’Ivoire », a lancé, confiant, le candidat Yacé, qui brandit un bilan partiel jugé satisfait en seulement 8 mois d’activités.

Rappelons qu’après les contestations suite à l’élection de Jean Marc Yacé (ceinture noire, 5è dan) à la présidence de la FIKTD, des dissidents évoquant un tripatouillage des textes ont saisi la justice pour demander l’annulation de cette élection. En dépit, du fait que la justice ait confirmé son élection, Jean Marc Yacé a jugé nécessaire de retourner aux élections afin de se soumettre à nouveaux à l’arbitrage des maîtres de salles à travers leur vote.  

Fixée au 15 octobre 2022, la commission électorale mise en place a la lourde responsabilité d’organiser cette élection qui devrait ramener la paix au sein de la Fédération ivoirienne de Taekwondo (FIKTD) créée en 1973.

Sébastien Levry

Content created and supplied by: Sebastien_Levry (via Opera News )

jean marc yacé koumassi taekwondo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires