Sign in
Download Opera News App

 

 

Décès de Charles Konan Banny : Laurent Gbagbo adresse un message émouvant

La grande faucheuse a encore frappé dans le camp du parti démocratique de côte d'ivoire.

Après le décès hier de Kakou Tiapani Albert, cadre du PDCI c'est autour d'un autre cadre et non des moindres qui a quitté le monde des vivants et le PDCI.


En effet, l'ancien premier ministre Charles Konan Banny est décédé le vendredi 10 septembre 2021 dans un hôpital en France, où il avait été évacué pour des soins intensifs, suite à une infection à Covid-19.

Ayant appris cette mauvaise nouvelle qui a frappé le monde de la politique ivoirienne, l'ex président ivoirien Laurent, touché par ce décès si tragique, de celui qui a été son proche «collaborateur» a adressé un message émouvant à l'endroit de sa famille biologique et Politique tout en « saluant avec respect la mémoire de ce commis de l'État.»

Voici ci-dessous le message de l'ex président ivoirien Laurent Gbagbo



Abidjan, le 10 septembre 2021

C'est avec une vive émotion que j ai reçu, ce jour même, l'annonce du décès brutal du Premier Ministre Charles Konan Banny. En ces terribles circonstances, mes premières pensées vont à l'endroit de son épouse déjà durement éprouvée par plusieurs deuils familiaux il y a seulement quelques temps. J'imagine l'intensité de sa douleur ainsi que celle des enfants et de tous les membres de la famille. Je partage entièrement leur peine et je m'associe à leur deuil. Je leur présente mes sincères condoleances. J'adresse également mes condoléances au Président Henri Konan Bédié et à la grande famille du PDCI-RDA. Je salue avec respect la mémoire de ce grand commis de l'Etat qui a été aussi mon proche collaborateur en tant que Premier ministre. Je prie le Tout Puissant afin qu'il lui accorde une place de choix auprès de lui et qu'il panse les plaies de tous ses proches.

Laurent GBAGBO

Ancien Président de la République de Côte d’Ivoire

Content created and supplied by: MichaelGbagbo (via Opera News )

Charles Konan Banny Laurent Gbagbo PDCI

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires