Sign in
Download Opera News App

 

 

Accusé d'être la taupe du gouvernement au service de Chris Yapi, Sidiki Konaté parle enfin

Accusé d'être la taupe du gouvernement au service de Chris Yapi, Sidiki Konaté parle enfin


Le ministre de l’artisanat, Konaté Sidiki a été cité par Camille Makosso lorsqu’il voulait se défendre contre des allégations de l’avatar Chris Yapi. Certains utilisateurs des réseaux sociaux, qui soupçonnaient déjà l’ancien président de l’Assemblée nationale d’être Chris Yapi, se sont vertement pris à Konaté Sidiki qu’ils accusent d’ailleurs d’être la taupe de l’ex-PAN au sein du gouvernement.

Plusieurs mois après cet épisode, voici que le cyberactiviste Johnny Patcheko dans une vidéo diffusée sur la toile s'est dit prêt à révéler l'identité du célèbre activiste Chris Yapi au président Alassane Ouattara qui serait en réalité un ministre actuellement du président Alassane Ouattara.

Pour ce faire, il demande une audience au Chef de l'État.

Une sortie du cyber activiste qui a fait réagir l'ancien ministre Sidiki Konaté.

Dans un post diffusé ce vendredi, Sidiki Konaté a clamé une fois de plus son innocence.

« Pour une minorité agissante et téléguidée, je ne pouvais être que le coupable idéal comme Émile Zola.

Car selon leurs explications, Chris Yapi, c’est le PM Soro Guillaume. Le PM Soro Guillaume étant mon frère et camarade de lutte de très longue date et ayant été mon patron pendant une décennie dans les Forces Nouvelles dont je fus en fait le porte-parole et numéro 2 de fait, je ne pouvais qu’être la taupe.

Le coupable idéal.

Sans retenue et dans des raisonnements frisant la haine et une volonté de détruire ma crédibilité et mon moral. Il fallait m’abattre à tout prix ! » , a-t-il dit.

Et d'ajouter : « Je ne me reconnais point dans sa sortie fut elle des plus spectaculaires.

Et le temps fera son chemin pour que la vérité soit sue un jour in sha Allah.

Le Temps est l’autre Nom de Dieu.

Dieu nous suffit !»

Content created and supplied by: Otenia (via Opera News )

alassane ouattara camille makosso chris yapi johnny patcheko konaté sidiki

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires