Sign in
Download Opera News App

 

 

3e mandat et coup d'État en Afrique de l'ouest : le gros pavé du président Buhari

Le président de la République Fédérale du Nigeria Muhammadu Buhari à la tribune des Nations unies.

La tribune des Nations unies a servi d'exutoire au président de la République Fédérale du Nigeria. Présent à la 76ème assemblée générale de l’Onu, le vendredi 24 septembre 2021, à New-York aux États-Unis, Muhammadu Buhari a volé dans les plumes des Chefs d'État de la sous région ouest africaine qui n'hésitent pas à rempiler pour un troisième mandat, alors que la constitution de leurs pays respectifs limite le nombre de mandats à deux.<< La prise de pouvoir inconstitutionnelle avait parfois été en réaction à des modifications unilatérales des constitutions par certains dirigeants>>. A-t-il d'abord analysé la situation précaire qui prévaut dans deux Etats membres, le Mali et la Guinée Conakry. C'est aussi un gros pavé dans le jardin des chefs d'État en fin de mandat qui contortionnent la loi fondamentale de leurs pays. A l'instar du président ivoirien Alassane Ouattara dont le troisième mandat passe très mal aux yeux de l'opposition. Le président du Nigeria estime que cette façon de faire peut expliquer les coups d'État perpétrés au Mali et en Guinée Conakry respectivement contre les présidents Ibrahim Boubacar Kéita et Alpha Condé. <<En Afrique de l’ouest, nos acquis démocratiques des décennies écoulées sont en train d’être sapés maintenant par la tendance récente. Une prise de pouvoir anticonstitutionnelle parfois en réaction à des modifications unilatérales de la constitution de la part de certains dirigeants. Cela ne doit pas être toléré par la communauté internationale>>, a déploré Muhammadu Buhari.

Le président Buhari a dressé un sombre tableau de la démocratie dans la sous région ouest africaine.

Le président de la première puissance africaine recommande instamment à ses collègues de la sous-région, de respecter scrupuleusement les constitutions de leurs pays. Afin d'éviter des conflits inévitables. M. Buhari est revenu sur l'implication de son pays dans la recherche des solutions durables. <<Le Nigéria, appuie les efforts de la Cedeao visant à faire face à ces défis croissants. Nous nous félicitons de l’appui de l’Union africaine comme de l’Onu. En tant que dirigeants, nous devons respecter les dispositions constitutionnelles de nos pays respectifs, en particulier concernant la limitation des nombres de mandats. C’est un domaine qui génère des crises et des tensions politiques dans notre sous-région>>, a-t-il persisté. Muhammadu Buhari, né le 17 décembre 1942 à Daura dans l'État de Katsina, est un général d'armée. L'actuel chef d'État de la République fédérale du Nigeria est à son poste depuis le 29 mai 2015. Musulman sunnite, il est à la tête du Nigeria du 31 décembre 1983, à la suite d'un coup d'État, au 27 août 1985.

Haity

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

alassane ouattara conakry mali muhammadu buhari nigeria

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires