Sign in
Download Opera News App

 

 

Pulchérie Gbalet (ACI) formelle : la limitation de l'âge à la présidentielle n'est pas la priorité

Pulchérie Edith Gbalet, présidente de l'Alternance Citoyens Ivoirienne (ACI), leader féminine de la Société Civile en Côte d'Ivoire, vient de se prononcer sur l'actualité politique qui prévaut dans son pays.

Dans une intervention dont la page Facebook "Mel Essis Média TV" a fait écho le mardi 05 Octobre 2021, précisément à 23h 44, la présidente de l'ACI, a clairement affirmé que pour l'heure, la chose qui vaut en Côte d'Ivoire, c'est la réconciliation entre ses filles et ses fils.

Ainsi, se prononçant sur l'important sujet de la limitation de l'âge à la présidentielle, elle a indiqué qu'on ne peut pas appeller à un Dialogue inclusif et soutenir des actions qui tendent à écarter certains du jeu politique . 

C'est pourquoi, dit-elle, le débat ln'est pas là priorité dans un pays qui est dans l'impasse.

Voici sa déclaration à vce propos :

<< Pour réussir à bâtir un pays stable , il faut connaître les priorités du moment . Pour l'instant la Côte d'Ivoire a besoin de se réconcilier avec ses fils et filles de tout bord et de tout âge .

La limitation d'âge pour la présidentielle n'est pas aujourd'hui la priorité pour le pays qui est dans l'impasse>>

Pulchérie Gbalet a tenu à appeler à éviter les questions qui fâchent et relever que la réconciliation des enfants du pays posera les bases d'une vraie démocratie et permettra l'instauration d'un jeu politque saint et une union dans la construction d'une nation de paix et de prospérité.

Ainsi, peut-on lire:

<< Si nous sommes réconciliés et que nous posons les bases de la vraie démocratie, le jeu politique deviendra sain et nous construirons ensemble une nation de paix et de prospérité. Évitons les questions qui peuvent fâcher, c'est-à-dire exclure certains et privilégier d'autres.>>

Après avoir affirmé que la rébellion est la conséquence de l'exclusion de certains acteurs en 2000, Pulchérie Gbalet déconseille la récidive en ces termes :

<<. Aujourd'hui nous luttons pour guérir des frustrations causées depuis cette période là . Alors n'en rajoutons pas. Les Ivoiriens sont fatigués.>>

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

côte d'ivoire edith gbalet ivoirienne aci

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires