Sign in
Download Opera News App

 

 

Assassinat manqué d'Assimi Goita : Franklin Nyamsi dénonce l'attitude de Paris et d'Abidjan

Franklin Nyamsi, Conseiller Spécial de Guillaume Soro (Photo : Franklin Nyamsi)

La fête de l'Aid El Kebir du 20 Juillet 2021 a failli être la dernière pour le colonel Assimi Goïta sur la terre des hommes. En effet, selon Latus Tourè, régisseur de la grande mosquée qui s'est confié à l'AFP, c’est après la prière et le sermon de l’imam, ou au moment où l’imam devrait aller immoler son mouton qu'un jeune a tenté de poignarder le Président de la transition malienne de dos, mais c’est une autre personne qui a été blessée.

Même si cette tentative a échoué, elle a néanmoins surpris et choqué plus d'un.

Les réactions ne se sont donc pas faites attendre pour condamner cette attaque. toutefois, certaines voix ont aussi critiqué l'attitude de certaines organisations africaines et aussi certaines capitales face à ce qui aurait pu se transformer en une véritable tragédie pour le mali.

Parmi ces personnes figure Franklin Nyamsi, Docteur en philosophie, Écrivain et Conseiller Spécial de Guillaume Soro, l'ancien Premier Ministre ivoirien et Chef du Parlement qui est en exil depuis plus deux ans.

En effet, dans son intervention intitulée "Vaincre ou Périr, Assimi Goita et Choguel Maïga doivent choisir..." publiée le 22 juillet 2021 sur sa page Facebook, l'Universitaire dénonce dans un premier temps le manque de réaction immédiate de la CEDEAO et l'Union Africaine qui selon ses propos «ne condamnent pas la tentative d'assassinat du Président de la Transition Malienne, le Colonel Assimi Goita par deux tueurs à gages». il poursuit son intervention en dénonce l'attitude du Président ivoirien Alassane Ouattara qu'il qualifie de «vassal en chef de la Françafrique ouest-africaine» et qu'il soupçonne de ne pas apprécier le Colonel Goita «malgré les 30 moutons que Goita lui a offerts pour apaiser sa colère injuste».

Quant à Paris, Franklin Nyamsi fustige ce qu'il appelle le «silence-radar» des autorités, car selon lui des sanctions ciblées contre le Colonel Goita avaient été promises par le Président Macron en personne.

Il termine son intervention en espérant que le Président Goita et tous les autres membres de la Transition aient bien reçu 5/5 le message de ceux qu'il appelle les "dieux de ce monde" et qu'ils sauvent le Mali s'ils veulent se sauver.

Autrement dit, Assimi Goita doit percevoir cette tentative d'assassinat comme un avertissement de ses ennemis et qu'au moindre faux pas, ces derniers reviendront à la charge.

Akwaba Afrik Info

Content created and supplied by: AkwabaAfrik-Info (via Opera News )

cedeao choguel maïga franklin nyamsi grande mosquée paris

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires