Sign in
Download Opera News App

 

 

Le système de santé ivoirien passé au scanner sur nci 360

Hier, au cours de son émission hebdomadaire, Ali Diarrassouba et son équipe ont mis au goût du jour le fonctionnement des hôpitaux publics et privés en Côte d'Ivoire. Cela fait suite au scandale survenu au CHU de Cocody lors du décès des jumeaux de monsieur Moro. À cet effet, l'équipe a réuni sur son plateau la responsable du syndicat des Sages femmes, en la personne de Maïmouna Kangouté Fofana, le représentant des médecins privés, Aboubacar Sidiki Bakayoko, Marius Komoé de la fédération des consommateurs et enfin monsieur Joan Mouty qui représentait les administratifs des établissements sanitaires. Outre Ali Diarrassouba, le journaliste Élisée a pris part au débat. Il faut dire que l'émission a permis de comprendre beaucoup de chose dans les fonctionnements de nos hôpitaux. Cependant, au sortir de ce débat, il est apparu de façon criard qu'il y a beaucoup de dysfonctionnement dans notre système de santé. Entre autre l'accueil des malades. Pour justificatif à ce dysfonctionnement, madame Fofana a argué le manque de temps et l'insuffisance de personnel. Monsieur Kpan Mouty a pris le contre pied de la position de Dame Fofana. Pour lui, on ne saurait parler d'insuffisance de personnel. Il estime qu'il y a y a une mauvaise gestion du personnel qualifié, quant à sa répartition sur sur l'ensemble du territoire national. Pour se justifier, il affirme que le ratio standard médecin-population est de 10.000 par médecin. Alors qu'en Côte d'Ivoire nous sommes à 7.000 par cependant, ils ont tous été unanimes sur le le fait qu'il faut repenser le système de santé en Côte d'Ivoire, et l'adapter aux réalités.

Des révélations ont été faites sur le plateau, et qui laissent perplexe. Il est ressorti que des établissements sanitaires sont fermés depuis cinq ans ou des services spécifiques dans certains établissements ne sont pas fonctionnels depuis un certain temps.

En sommes, l'émission a permis de comprendre que le système de santé en Côte d'Ivoire est lui même un grand malade qui a besoin d'intervention, non pas chirurgicale, mais organisationnelle, fonctionnelle, en équipements et formation continue du personnel.

Content created and supplied by: GUIMARAES (via Opera News )

aboubacar sidiki bakayoko ali diarrassouba cocody côte d'ivoire joan mouty

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires