Sign in
Download Opera News App

 

 

Face à l'interminable chaos libyen, un fils du colonel Kadhafi prêt à prendre la relève de son père ?


Saïf Al-Islam Kadhafi, fils de l'ex guide lybien Mouammar Kadhafi, sera t-il candidat aux futures présidentielles dans son pays? C'est une possibilité qui n'est pas à exclure.

Après la chute et l'assassinat de son père en 2011, Saïf al Islam avait été arrêté dans la foulée.

Depuis, la Libye est plongée dans un chaos interminable. Finalement libéré en 2017, l'homme se faisait très discret.

La semaine dernière, l'homme de 49 ans est sorti de son silence et a accordé une interview au New York Times.

Dans cette interview, la première accordée à un médias étranger depuis une décennie, il a déclaré qu'il envisageait son retour en politique.


Cependant, le fils de Mouammar Kadhafi est resté assez évasif sur son programme quant à une éventuelle candidature aux élections présidentielles, programmées pour la fin de l' année.

En revanche, il a été très critique vis à vis des dirigeants libyen, coupable à ses yeux d'avoir apporté que la misère en Libye.


Face à ces propos, très peu de responsables lybiens n' ont pour l' instant réagi. Toutefois, sur les réseaux, le débat fait rage entre les partisans du pour et les partisans du contre au sujet d'un éventuel retour de ce dernier en politique.

Dans cette interview, Saïf al- Islam a clairement voulu faire passer plusieurs messages.

Celui de bien montrer qu' il est vivant et qu' il se porte parfaitement bien et qu' il a le droit comme tout libyen de participer à la vie politique de son pays.

Signalons qu' une rumeur le donnant mort avait circulé dans une partie du pays, au grand bonheur de ses détracteurs.

Mais avec les photos récentes de lui qui ont circulé sur la toile, il a fait taire toutes ces rumeurs, ce qui devrait forcer la classe politique du pays à composer avec lui.


Il faut dire que Saif Al-Islam jouit d'un capital sympathie indéniable, surtout avec la situation chaotique que vie la Libye aujourd'hui.

De nombreux libyens le perçoivent comme "sauveur " et la seule personne à même de ramener une vraie stabilité dans le pays. S'il décide de se présenter aux présidentielles, l'homme aurait toutes ses chances, surtout que beaucoup de libyens regrettent aujourd'hui la révolution de 2011.

Dans cette affaire, le plus grand perdant pourrait être le maréchal Khalifa Haftar, maître de l' est lybien. En effet, en cas de retour de Saïf al- Islam en politique, il serait un adversaire important pour celui ci. À titre d' exemple, la moitié des forces qui composent l' armée du maréchal Khalifa Haftar sont des fidèles du régime de Kadhafi.

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

libye mouammar kadhafi new york

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires