Sign in
Download Opera News App

 

 

La partie orientale de l'Ukraine est en crise: voici les détails

Le Soukhoï Su-24 (code OTAN Fencer) est un bombardier tout-temps à géométrie variable de première ligne russe. Au total, environ 1 400 exemplaires en ont été

Multiplication des missions aériennes vers la Russie

Les missions de surveillance aérienne se multiplient depuis plusieurs semaines dans la partie orientale de l'Ukraine et au large de la Crimée. Des opérations menées principalement par les américains et les britanniques, et que dénoncent les russes

Augmentation des vols de reconnaissance

Les raisons du retour de la crise dans la partie orientale de l'Ukraine ont deux raisons. La première est une intensification des combats entre les troupes ukrainiennes et la république séparatiste de Donetsk, même si le conflit reste "de basse intensité". La seconde fait suite aux accusations, côté ukrainien, d'une massification des troupes russes à la frontière. Conséquence de ces tensions, les Etats-Unis viennent d'envoyer en Mer Noire les destroyers lance-missiles Donald Cook et Roosevelt. S'y ajoute à une augmentation des vols de reconnaissance aérienne.

Une augmentation que confirme Viktor Bondarev, aujourd'hui président de la commission aux questions de défense au Sénat russe. M. Bondarev indiquait fin mars que le nombre de vol d'avions de renseignement étrangers avait "augmenté de 30%" en 2021 par rapport à 2020. La presse russe mentionnait au 1er avril un total de 50 vols d'appareils étrangers en mission de renseignement contre la Russie en une semaine (37 avions de renseignement et 13 drones).

RC-135 Joint Rivet de la force ISTAR 

Les avions Boeing RC-135 spécialisés dans le SIGINT de la Royal Air Force multiplient les vols près du Donbass et de la Crimée depuis fin mars. Se sont joints aux opérations de surveillance les RQ-4 Global Hawk de l'US Air Force, et les Poseidon P-8A de la Marine américaine. Les RC-135 Rivet Joint, qui dépendent du 51ème Squadron (base de la RAF à Waddington, dans le Lincolnshire) font partie de la Force ISTAR (Intelligence Surveillance Target Acquisition and Reconnaissance Force) en charge du ciblage.

Fabriqués par le groupe américain "L3", ces aéronefs sont entièrement compatibles avec leurs homologues américains de l'US Air Force, avec lesquels ils fonctionnent dans le cadre d'un pool commun, puisqu'ils ont accès aux « bases de menaces » du renseignement américain en vertu du pacte UKUSA signé en 1945.

Missions dans la Baltique également

Début mars, un RC-135 Rivet Joint avait déjà pris part à un exercice commun aux armées de l'air néerlandaises et américaines ainsi que l'US Navy, en mer Baltique. L'exerice portait tout à la fois sur l'intégration des procédures de Command & Control, mais également sur la collecte de renseignement multi-domaines (Terre, Mer, Espace et Cyber).

ABONNEZ-VOUS

Content created and supplied by: Nutritionniste (via Opera News )

l'ukraine russie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires