Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina: 9 autres gendarmes tués à Kaya, des manifestants exigent encore la démission de Roch Kaboré

Les nouvelles sont toujours mauvaises au Burkina Faso. Les forces de défense et de sécurité du Burkina Faso paient un lourd tribut à la guerre asymétrique qui les oppose aux forces djihadistes réfugiées au Sahel.

Après la sanglante attaque du détachement de gendarmerie à Inata qui a coûté la vie à près de 50 hommes de la maréchaussée Burkinabè, au moins neuf autres gendarmes viennent de tomber sous les balles des agresseurs.

Ces gendarmes ont été tués dans la nuit du dimanche à lundi 22 novembre 2021, dans une attaque à Foubé, localité située à quelques kilomètres de la ville de Kaya. Le bilan en pertes humaines ne cesse donc de s'alourdir du côté du pays des hommes intègres.

Cette situation renforce la grogne sociale contre le régime du président Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré. De nouvelles manifestations exigeant sa démission ont eu lieu ce lundi 22 Novembre à Tougan. Des populations remontées sont sorties dénoncer la mauvaise gestion de la crise par le régime de Kaboré et son '' incapacité '' a défendre la patrie.

On se rappelle que Blaise Compaoré, le prédécesseur de Roch Marc Christian Kaboré avait perdu le pouvoir en 2014 sous la pression de la rue. L'histoire va-t-elle se répéter ? Les jours à venir nous situeront.

Dan Singault de Blagouin

Content created and supplied by: DanSingault (via Opera News )

Burkina Faso Kaya Roch Kaboré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires