Sign in
Download Opera News App

 

 

Maurice Kacou Guikahué libéré mais ...Bloqué par le Covid-19 en France

Arrêté le 3 novembre 2020 dans la foulée de la désobéissance civile décrétée par l'opposition contre l'élection d'Alassane Ouattara pour un troisième mandat présidentiel jugé '' illégal et anticonstitutionnel '', Maurice Kacou Guikahué a été libéré ce mardi 19 janvier. L'information a été donnée par les autorités judiciaires et applaudie à la Maison du parti, siège du Pdci-Rda. Malheureusement, le Secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda) est bloqué par le Covid-19 en France. Guikahué est toujours en observation médicale en France où il avait été évacué dans la nuit du 19 au 20 décembre. «Oui c’est vrai qu’il est libre depuis aujourd’hui. Mais il est encore en France. Il doit faire son dernier examen ce jeudi 21 janvier 2021. C’est après cet examen qu’il envisagera son retour au pays…>>, a annoncé très heureux un de ses proches collaborateurs que nous avons trouvé au siège du Pdci-Rda dans l'après-midi quelques minutes après l'annonce de sa libération. Me Atabi Kouoto Honoré, le conseil du Secrétaire exécutif du Pdci-Rda ne dit pas le contraire. << C’est officiel, Pr Guikahué a été libéré ce jour. Nous sommes très heureux de ce dénouement.>> A indiqué l'avocat du Pr Maurice Kacou Guikahué, avant de faire cette précision : << Mon client il est sous contrôle judiciaire. Il a certaines obligations à respecter>>. La bonne nouvelle qui réjouit les militants et qui est à saluer, c'est que le député de la circonscription électorale de Gagnoa sous-préfecture, est désormais libre de tout mouvement. Mieux le secrétaire exécutif du Pdci-Rda a déposé sa candidature pour le poste de député. << On a déposé sa candidature, il n'y a pas de problème à ce niveau>> s'est réjoui un fidèle. Son casier judiciaire n'a pas été entaché. M. Guikahué est donc dans la course pour les élections législatives à Gagnoa sa ville natale.

Ce même mardi d'autres cadres du Pdci-Rda ont aussi recouvré la liberté. Parmi eux N’dri Pierre-Narcisse, directeur de cabinet du président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié. Faut-il le rappeler, Maurice Kacou Guikahué le président du groupe parlementaire Pdci-Rda avait été arrêté le mardi 3 novembre 2020, à la résidence du président du Pdci avec plusieurs autres militants. Son arrestation fait suite à la création du Conseil national de Transition (Cnt) par les groupements et partis membres des plateformes et coalitions politiques de l'opposition. Elle ont annoncé la création d’un << Conseil national de transition >>, <<dirigé par l’ancien président Henri Konan Bédié>>, patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire- Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda). Dans la déclaration lue par Pascal Affi Nguessan leader de l'Afd ( Alliance des forces démocratiques) arrêté plus tard dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 novembre à Akoupé à 100 km d'Abidjan, le CNT se donnait pour objectifs de << préparer le cadre de l’organisation de l’élection présidentielle juste, transparente et inclusive >>, << mettre en place, dans les prochaines heures, un gouvernement de transition >> et << convoquer les assises nationales pour la réconciliation nationale en vue du retour à une paix définitive en Côte d’Ivoire >>. Précisait Affi Nguessan libéré dans l'après midi du mercredi 30 décembre 2020 et placé sous contrôle judiciaire. Mais l'aventure n'ira pas plus loin que la cour de la Maison du parti. Maurice Kakou Guikahué et plusieurs cadres du Pdci-Rda ont été arrêtés au domicile de Bédié à Cocody Ambassade. Certains dont Guikahué, ont été conduits à la Préfecture de police d’Abidjan, et d'autres à la Dst (Direction de la surveillance du territoire). Ensuite ils ont été placés sous mandat de dépôt le 6 novembre et conduits à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Le Secrétaire exécutif du Pdci-Rda n'aura pas de chance, il fera un malaise à la Maca (Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan), le 11 décembre 2020. Il est par la suite transféré à l’Institut de cardiologie d’Abidjan dont il est le chef de service. Mais sa santé se dégrade et le gouvernement ivoirien consent à l'évacuer urgemment en France dans la nuit du 19 au 20 décembre.

Haity

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

Covid-19 France Maurice Kacou Guikahué

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires