Sign in
Download Opera News App

 

 

Chaire UNESCO de bioéthique de l’Université Alassane Ouattara : la COVID19 au centre des réflexions

« Bioéthique et Pandémie de COVID-19 : principes bioéthiques et construction d’une diplomatie vaccinale globale ». Tel est le thème sur lequel a porté le séminaire international de la Chaire UNESCO de bioéthique de l’Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké, en collaboration avec la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO et le bureau multisectoriel de l’UNESCO à Abuja (Nigéria) et le bureau de l’UNSCO à Abidjan.

Cette rencontre internationale s’est tenue du 20 au 21 octobre 2021 à l’UAO. A cette occasion, le Titulaire de la Chaire UNESCO de bioéthique, le professeur Lazare Poamé qui a prononcé la conférence inaugurale, a axé son intervention sur le thème : « Les principes axiologiques de l’UNESCO et la quête d’une diplomatie vaccinale bio- éthiquement galbée ».

Selon le conférencier, "la logique qui structure la diplomatie vaccinale est une logique propre à la rationalité stratégique, une rationalité à cheval entre deux types de rationalité : la rationalité instrumentale et la rationalité herméneutique", a-t-il indiqué entre autres, précisant que "la première sert toutes les fins y compris celles contraires à l’éthique et la seconde est orientée vers l’intercompréhension". Poursuivant son propos, il a cité Antoine Flahault, dans un ouvrage intitulé Covid, le bal masqué, qui a invité « à prendre part à la danse de la pandémie de Covid-19 tout autour de la terre » (Flahault 2021) en martelant ensuite que « la pandémie de Covid-19 a déferlé sur le monde à la manière du Boléro de Ravel. Sur un rythme et un tempo quasiment invariable, une mélodie uniforme, répétitive, diatonique, dans un lent crescendo orchestral marqué par le rythme des publications quotidiennes du nombre de nouvelles victimes, comme le son d’un macabre tambour relayé par les réseaux sociaux ».

Cette cérémonie, il faut le rappeler s’est déroulée en présence de Louis Anoma Gervais, représentant le directeur des bureaux régionaux de l’UNESCO à Dakar et Abuja. On notait également la présence de Dr. N’Golo Aboudou Soro, le Secrétaire Général de la Commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO, représentant la ministre Mariatou Koné. En cette qualité, il avait à charge de lire le discours du professeur Mariatou Koné, Ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, par ailleurs, Présidente de la Commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO.

Elisabeth Goli

Content created and supplied by: ElisabethG (via Opera News )

alassane ouattara covid-19 ravel

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires