Sign in
Download Opera News App

 

 

Bagarre au siège du PDCI-RDA : "nous avons constaté la duplicité de Guikahué" (JPDCI)

Cette semaine a été très mouvementée politiquement, surtout du côté du vieux parti PDCI-RDA.

En effet, en milieu de semaine, une bagarre a eu lieu entre des jeunes se réclamant du PDCI-RDA et la jpdci et avait par la suite suscité une vague d'accusation entre le camp Guikahué et le camp Valentin Kouassi, président de la Jpdci, tous accusant l'un et l'autre.

Si pour le moment le secrétaire exécutif du PDCI-RDA Maurice Kakou Guikahué, ne s'est pas encore prononcé officiellement sur ce qui s'est passé ce jour là, Valentin Kouassi, lui l'a devancé par un communiqué sur sa page Facebook, où il accuse clairement le numéro 2 du vieux parti, d'être le responsable de cette bagarre, qui a occasionné au moins une dizaine de blessés graves.

Pour le président de la JPDCI urbaine Valentin Kouassi, le ministre Guikahué serait, en complicité avec les badauds qui ont effectué le déplacement jusque dans l'enceinte de la maison du parti.

"Au regard de tout ce qui précède, nous :

-constatons la duplicité manifeste du SE Guikahué qui met ainsi en péril la vie des jeunes du PDCI-RDA ;

- condamnons avec la dernière énergie cette barbarie orchestrée par les services du SE Guikahué ;

-demandons à la haute direction du Parti de tirer toutes les conséquences de ces actes qui font basculer le PDCI-RDA, parti de paix en parti de violence par les services de monsieur Guikahué,

-demandons au président Henri Konan BEDIE de sanctionner tous les auteurs de cette violence ;

-souhaitons prompt rétablissement aux blessés. 

Enfin, nous appelons les jeunes au calme et la sérénité face aux manœuvres de transformation des faits tels que relatés par les activistes pro Guikahué qui tentent vainement de nous faire porter le chapeau de leur propre turpitudes." A réagi la jeunesse du PDCI-RDA, présidé par Valentin Kouassi.

Par TG

Content created and supplied by: SimBly (via Opera News )

camp valentin kouassi maurice kakou guikahué

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires