Sign in
Download Opera News App

 

 

ASK choqué: un simple ministre français appelle le Président ivoirien par son prénom en sa présence

L'attitude de certains chefs d'Etats africains avec des ministres français face aux médias ne finit pas d'écœurer, surtout quand l'action semble rabaisser le rang de nos dirigeants. C'est contre ce fait que le mythique André Silver Konan s'insurge doublement via sa page Facebook ce jour.

Alors qu'il partage sur ses réseaux sociaux, un article de son site, intitulé "Alassane Ouattara au point de presse de Le Drian : Carton rouge au protocole d'Etat", le journaliste et propriétaire du média Afriksoir, revient sur une autre scène à laquelle lui-même avait assisté. Aux dires d'ASK sur sa page suivie de 535.000 personnes, «La dernière fois, j'ai été vraiment choqué qu'un "simple" ministre, fût-il français, appelle le Président ivoirien, par son prénom, au cours d'un point de presse, en présence du Président». Et l'éditorialiste de signifier ô combien il en était stupéfait. «Même pas un chef d'Etat, encore moins un président d'institution qui serait ami à notre Président mais un "simple" ministre, issu de la dernière génération. Bruno Lemaire pour ne pas me citer. J'en ai été tellement choqué que je n'ai pas voulu partager cette vidéo. Dieu nous donne la bonne compréhension !», a-t-il martelé.

Pour rappel, à la lecture de l'article intitulé "Alassane Ouattara au point de presse de Le Drian : Carton rouge au protocole d'Etat", l'auteur dénonce le fait que le président de la république de la Cote d’Ivoire s’affiche aux cotés du Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de la République française pendant que celui-ci s’adresse à la presse, comme s’il était son égal. En effet, dans les règles protocolaires, il revenait à la ministre Kandia Camara, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, de L`Intégration Africaine et de la Diaspora, de recevoir son homologue. Sinon, laisser la tâche à toute autre personnalité désignée, mais pas le président Alassane Ouattara, qui lui a pour égal, Emmanuel Macron.

Content created and supplied by: AdjoKoffi (via Opera News )

ASK Etats africains

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires