Sign in
Download Opera News App

 

 

Titrologie du 2 juillet : "Pourquoi une rencontre Bédié-Ouattara-Gbagbo, s'impose"

Titrologie du vendredi 2 juillet 2021. Le triptyque Ouattara, Bédié et Gbagbo cristallise à nouveau l'actualité sociopolitique ivoirienne, à quelque quatre ans des prochaines échéances présidentielles en Côte d'Ivoire.

À peine deux semaines après son retour au bercail, Laurent Gbagbo, l'ancien chef de l' Etat ivoirien, semble déjà avoir repris toute la place qui est la sienne sur l'échiquier politique ivoirien. Avec Henri Konan Bédié du PDCI-RDA, Alassane Ouattara du RHDP, ils forment à nouveau le triptyque qui domine l'actualité socio-politique; et ce, à quatre ans de la présidentielle d'octobre 2025.


" Bédié Ouattara et Gbagbo : Stop", alerte le Rassemblement qui craint qu'une candidature de ces trois grands à la prochaine présidentielle, ne soit un remake des événements douloureux de 2010-2011.


Pour le confrère proche du parti du président Ouattara, il est plus que jamais nécessaire de revoir la Constitution pour éviter un tel scénario aux Ivoiriens. " Constitution : La limite d'âge de retour ? ", s'interroge pour sa part Le Matin.


Le journal révèle que le retour à cette disposition constitutionnelle est le souhait des Ivoiriens de tous bords politiques. Soir Info fait cas d'un plan commun du duo Bédié-Gbagbo, en préparation contre le président Ouattara. Générations Nouvelles, proche de Guillaume Soro, croit savoir que le retour de Laurent Gbagbo, perturbe le camp Ouattara.


Le Jour Plus, lui, indique que l'époux de Simone Gbagbo a boudé Henri Konan Bédié pour s'envoler pour la RDC. Quant à Notre Voie, également proche de l'opposition ivoirienne, il s'est plutôt penché sur le rôle que pourrait jouer ces trois grands leaders en faveur de la décrispation du climat socio-politique national. "Pourquoi une rencontre Bédié-Ouattara-Gbagbo, s'impose", préconise le journal.


L'actualité du jour, c'est aussi l'affaire des audits annoncés dans plusieurs sociétés d’État. "C'est le branle-bas dans les sociétés d' Etat", écrit le Mandat qui dresse une liste exhaustive des DG et PCA d'entreprises concernées, sur le départ. " La tête du DG Lanciné Diaby, réclamée au niveau du Fond d'entretien routier (FER)", nous rapporte l' Héritage.


" Audit dans les entreprises : Ça tremble ", lit-on à la manchette du journal le Sursaut. L'Intelligent d' Abidjan, lui, tente d'aller à la rescousse des DG et PCA d'entreprises concernées.


"Bilé Diéméléou, Lanciné Diaby et autres sont victimes de calomnies et déjà jetés à la vindicte populaire", écrit le journal. Outre ces entreprises d'Etat, une rumeur de détournement secoue également le Parti démocratique de Côte d' D'Ivoire (PDCI) dirigé par l'ex-président Henri Konan Bédié.

Content created and supplied by: BeryNews (via Opera News )

alassane ouattara henri konan bédié laurent gbagbo rdc rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires