Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo se reproche d'avoir sous-estimé « l’inimitié » de Ouattara, Bédié et Sarkozy

Gbagbo se reproche avoir sous-estimé « l’inimitié » de Ouattara, Bédié et Sarkozy

Ce 03 Avril 2021, la revue panafricaine Jeune Afrique révèle dans une publication, la chose que l’ancien Président Laurent Gbagbo se reproche le plus. Cette confidence, le concerné l’a dévoilée lors d’un entretien avec le directeur de la rédaction de la revue, Monsieur François Soudan.

En effet, lors de cet entretien en fin 2010 à Abidjan, au moment où la crise ivoirienne abordait sa phase militaire et en ces jours pendant lesquels se jouait l’avenir de Gbagbo, Monsieur Soudan confie avoir été frappé (lors de cet entretien) de l’entendre lui dire qu’à ses yeux, dans l’histoire de la Côte d’Ivoire, il n’y avait eu que deux (02) hommes, à savoir le premier Président de la République de Côte d’Ivoire, Felix Houphouët Boigny et lui Gbagbo.

Cela parce que la première indépendance obtenue en 1960 a été arrachée par Houphouët et la seconde, accouchée aux forceps en octobre 2000 avec son (Gbagbo) arrivée au pouvoir. Tout le reste n’était que parenthèse.

Selon Monsieur Soudan, Gbagbo a ajouté que la guerre avait gâché son mandat, qu’il n’avait pu gouverner que pendant vingt (20) mois avec la marge de manœuvre nécessaire, jusqu’à la tentative de coup d’État de 2002.

Le directeur de publication de Jeune Afrique confie qu’au moment de l’interview en fin 2010, Gbagbo soutient qu’il ne se reprochait qu’une seule chose : avoir sous-estimé ce qu’il appelait « la méchanceté » de ses adversaires, au premier rang desquels figuraient Ouattara, Bédié, Chirac et bientôt Sarkozy.

A ce jour, Monsieur Soudan argue que « même si Laurent Gbagbo semble avoir abandonné toute volonté de vengeance et tout sentiment de rancune, au sens trivial de ces deux termes, l’idée qu’il se fait de lui-même et de son pays n’ont pas changé ».

Gbagbo a fait la paix avec Bédié. Reste Alassane et Sarkozy.

Yanzu Donald Ackiley

Content created and supplied by: yanzudonaldackiley (via Opera News )

laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires