Sign in
Download Opera News App

 

 

Vincent To Bi envoie un message vibrant et plein d'émotions à la nation ivoirienne

L'ancien préfet d'Abidjan, monsieur Vincent To Bi lance un appel à la population ivoirienne pour un changement positif et constructif de la société.

Ancien préfet du district autonome d'Abidjan, monsieur Vincent To Bi, ancien énarque, a toujours été porteur de message de paix et d'amour entre les uns et les autres en Côte d'Ivoire. Et pour une énième fois, l'homme a décidé d'envoyer un vibrant et émouvant message à la Côte d'Ivoire pour une société bien meilleure.


Ce lundi 31 mai 2021, monsieur Vincent To Be, Préfet hors grade et ancien préfet du district autonome d'Abidjan, aujourd'hui à la tête d'une partie apolitique qui prône la paix et le Rassemblement pour la paix et la cohésion sociale en Côte d'Ivoire a décidé, par le biais de son compte Facebook, d'envoyer un appel à tous les ivoriens de prendre un exemple sur les pays d'ailleurs et aussi à penser à être un pays développé comme ces dernières. « Ailleurs, ils n'ont pas dit: “ nos parents étaient valeurs, donc nous aussi, on veut devenir voleurs. Comme nos aînés sont violents, nous aussi nous sommes violents ”. Ailleurs, ils ont transformé leurs colères, leurs frustrations et leurs violences en force de propositions pour le bon fonctionnement de leurs communautés et leurs pays. La force brutale de la nature a été domptée pour devenir des énergies profitables aux hommes, à leurs activités sociales renouvelables et à leurs économies. Ainsi devons-nous penser », a-t-il déclaré.


Par ailleurs, l'ancien sous-préfet de Tiémé, dans la localité d'Odienné, au nord-est de la Côte d'Ivoire ne s'est pas contenté des susdits conseils. En effet, après avoir appelé tous les ivoriens et ivoriennnes à la non-violence et à prendre exemple sur les pays d'ailleurs, Irié Vincent To Bi appelle les uns et les autres à s'unir et associer leurs intelligences et leurs colères pour la construction de la nation et de la communauté comme l'ont fait les jeunes d'ailleurs au lieu de s'opposer et de s'entre-tuer entre communautés. Vincent Irié a donc dit: « sublimer nos intelligences et nos colères pour la construction active de nos communautés, comme ces jeunes audacieux l'ont fait, au lieu d'opposer les communautés les unes aux autres. Ailleurs, les invectives et les inimitiés n'ont pas été la finalité des invectives et des inimiitiés. Elles n'étaient que des canaux et des moules pour une autre finalité, la participation citoyenne consciente à l'édification d'une société meilleure. Il faut donc defier la fatalité et la médiocrité », a bien martelé Vincent To Bi Irié avant de poursuivre.


« Ailleurs, ils ont fait éviter à leurs peuples des drames communautaires parce qu'ils étaient conscients que leur jeunesse pouvait ne être une excuse pour des dérives dans la vie de leurs communautés. Soyons des acteurs de changement positif et constructif dans nos communautés », a conclu Vincent To Bi Irié, ce grand homme épris de paix, de cohésion sociale et de développement durable.

Content created and supplied by: Balamba (via Opera News )

côte d'ivoire vincent to bi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires