Sign in
Download Opera News App

 

 

Acquittement de Gbagbo : l'ONU et l'armée française lui auront fait un coup d'Etat ?

Lent comme le caméléon, la vérité fini toujours par rattraper ce qui semble être une Imposture.

Après donc la malheureuse crise qui secoué notre pays, la vérité, telle une balle qu'on a tenter d'immerger dans l'eau est donc entrain de sortir toute seule avec le temps.En effet, après donc un litige électorale entre deux candidats ; donc une affaire entre ivoiriens comme le dirait l'ancienne ministre des affaires étrangères française madame Alliot-Marie, une guérilla urbaine avait éclaté faisant donc 3000 morts.

Pour rappel, une crise à éclaté entre Laurent Gbagbo candidat sortant proclamé vainqueur par le conseil constitutionnel; organe chargée de proclamer les résultats définitifs et son Challenger Alassane Ouattara proclamé vainqueur par la CEI organe chargée de proclamer les résultats provisoires

A la suite celà, une et une seule personnes avait été pointée du doigt par la communauté internationale. Il s'agit donc du président sortant a l'époque Laurent Gbagbo.

De ce fait, conduite donc par l'armée française pour ne pas dire d'abord la France, une résolution de l'ONU avait été votée pour soi-disant rétablir l'ordre constitutionnel ; ce qui sous-entend que le candidat indexé avait perdu donc les élections et, a tenté de s'accrocher au pouvoir par la force. C est même avec ce motif que Laurent Gbagbo avait été arrêté conduite et jugé à la CPI après donc plusieurs jours de bombardements de sa résidence.

Pour rappel, l'ONU aux travers de la France avait voté une résolution pour soi-disant détruire les armes lourdes utilisées lors de cette guerre et dans le but de protéger les populations civiles. Ce qui est donc logique et légitime puisqu'il s'agit donc de population civiles.

Cependant, il avait été constaté que cette résolution ne visait que le seul camps Gbagbo, pire elle est allée jusqu'à bombarder sa résidence comme si c'était une arme lourde afin donc de l'arrêter et le transférer à la Haye pour être juger pour crime de guerre crimes contre l'humanité.

En revanche, l'on se pose encore la question de savoir les raisons qui ont poussé l'ONU par la France à bombarder la résidence de Gbagbo alors que le but de la résolution était donc de détruire armes lourdes et protéger les populations civiles.

Après tous ces faits, Gbagbo fut donc conduit à la CPI ou il a suivi un procès pour motif qu'il aurait mis en place lui et son camps un plan commun pour garder le pouvoir en procédant par des attaques ciblées contre les partisans de son adversaire.

Ensuite, après donc 10 ans de tractations juridiques, le procès s'est donc soldé par un acquittement.

Ainsi, Laurent Gbagbo est acquitté; cela revient donc à dire qu'il n'est pas coupable de tout ce qui lui avait été reproché; à savoir plan commun, crimes de guerre crime contre l'humanité et autres. Et, s'il en y'a rien eu de tout ça selon le verdict t de la CPI, cela revient donc à dire que la résolution et le bombardement n'ont pas été justifiées.

Par conséquent, cette résolution et le bombardement peuvent être vus sur un autre angle comme un coup d'état constitutionnel pour l'ONU et militaire pour la France car, c est bien un président élu qui a été déloger si on tient compte donc des résultats du conseils constitutionnel.

Ainsi, si selon le verdict de la CPI il n'y'a pas eu de plan commun, si Gbagbo n'est pas reconnu coupable des chefs d'accusation qui ont été portés contre lui alors, il reste donc à savoir qui a gagné les élections.

Sinon entre temps, quelque soit ce qui a été des résultat des élections de 2010, on considère que Laurent Gbagbo fut le président démocratiquement élu car, proclamé vainqueur par le conseil constitutionnel qui est l'instituion constitutionnel et; la démocratie, c est le respect de la constitution; loi fondamentale d'un nation.

En plus, la logique se voulait même que l'ONU et la France sont exemple de démocratie demandent donc que l'ordre constitutionnel soit rétabli tout comme la France l'a exigé en 2020.

En revanche, selon les informations en notre possession, l'ex président ivoirien aurait porté plainte contre l'armée française pour tentative d'assassinat sur sa personne et toute sa famille.

Alors, après donc lecture et tout ce que vous savez de cette crise, quel jugement faites-vous donc de la résolution de l'ONU et l'intervention direct de la France qui ont permis donc d'arrêter l'ex président ivoirien ?


Likez, partagez et surtout abonnez-vous pour plus d'informations.

Content created and supplied by: Papsntidiane (via Opera News )

alassane ouattara cpi laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires