Sign in
Download Opera News App

 

 

Bondoukou : après le meurtre d’un soldat, les autorités militaires de la ville promettent de "punir"


La région du Gontougo et principalement la ville de Bondoukou et ses environs connaît une grande vague d’insécurité ces derniers temps. En plus des agressions répétées dans la ville, les coupeurs de routes et autres bandits armés continuent de d’inquiéter les populations qui sont dépassées par les événements.


Ces cinq derniers jours ont surtout été très mouvementés dans la région. Après l’arrestation d’un gang qui sévissait dans les sites d’orpaillage clandestin ce dimanche 25 juillet 2021 à la suite d’un braquage ayant causé la mort d’un homme la veille, le sergent-chef Sidibé Bakary du Bataillon de sécurisation de l’Est (BSE) a été abattu le mardi 27 juillet 2021 par des hommes sur la route du petit village de Tissié (à 15 km de Bondoukou). Cette nouvelle sonne comme un affront pour les forces de défense et de sécurité de la zone qui déplorent la mort d’un des leurs. 


Dans la journée de ce mercredi 28 juillet 2021,  une délégation d’imams a rendu une visite de courtoisie pour présenter les condoléances à l’ensemble des hommes en armes attristés par cette nouvelle. C’était aussi l’occasion pour les hommes religieux de les féliciter pour les efforts qu’ils consentent pour la région. Après cette marque d’attention, les autorités militaires présentes ont garanti que tout sera mis en œuvre pour « punir ces actes de banditisme qui mettent à mal la sécurité des biens et des personnes dans la zone ». 


Rappelons que l’insécurité grandissante dans cette partie du pays est due au trafic illégal d’anacarde qui fuit vers les pays voisins et à l’orpaillage clandestin qui n’en finit plus de gagner du terrain.


Cliquez sur suivre pour ne rien rater…

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

bondoukou gontougo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires