Sign in
Download Opera News App

 

 

Plus d'un mois après les législatives, un cadre du Pdci fait de graves accusations

Plus d'un mois après les législatives, un candidat malheureux fait de graves accusations qui confond ses adversaires 

Les élections législatives sont terminées depuis le 06 mars dernier. 

Mais certains révélations faites après le scrutin étonnent tout le monde . 

À la faveur de la deuxième session du conseil municipal de la ville de Bouaflé tenue le vendredi dernier, le maire Léhié Bi Lucien candidat malheur aux dernières élections législatives dans la commune de Bouaflé, dans une interview accordée au journal le Bélier a affirmé que ces voix ont été volées et que des loubards armés de marchettes et de fusils ont cassé les urnes.

À en croire le candidat du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire, il avait 5000 voix et son adversaire directe avait 1000 voix. 

" C'est triste, nous avons pensé que nous sommes des frères. Quand nous avons signé un code de bonne conduite et que cela arrive c'est regrettable, des loubards armés de marchettes de fusils sont venus tout casser dans notre zone. J'espère que de tels actes ne devraient pas rester impunis. C'est pour cette raison que nous avons saisi la cour constitutionnelle pour que justice soit rendue, on donne tort à celui qui a été victime. J'ai pris acte, nous avons évité les affrontements, nous voulons la tranquillité car c'est dans la paix que les investisseurs pleuvent investir à Bouaflé", a-t-il dit.  

Content created and supplied by: Otenia (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires