Sign in
Download Opera News App

 

 

Africa: Babou Eric et un proche de Vagba appellent à l'arrêt du processus électoral

Le processus électoral de l'Africa Sports d'Abidjan entamé par le Comité de Normalisation du club ne fait pas l'unanimité. Du moins si on s'en tient aux propos contradictoires tenus par l'ancien joueur du club, Babou Eric, et l'ancien président de la Commission Communication, Serge Aléba (un proche de Vagba Alexis) sur "LA 3" ( la 3ème chaîne de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne, RTI).

Invité spécial sur le plateau de l'émission "La Grande Team" de "LA 3", dans la soirée du lundi 8 novembre 2021, Babou Eric n'a pas été tendre avec les dirigeants du Comité de Normalisation de l'Africa. Très en colère contre le Président Yves Zogbo Junior et ses collaborateurs, il a appelé à l'arrêt du processus électoral qu'il juge vicié.

"Les Membres Associés sont déçus de la gestion de la transition de leur club. Et je pense que c'est le silence des dirigeants du Conor-AS qui a créé cette situation de déception. Depuis 6 mois qu'ils sont là, c'est maintenant qu'ils sortent de leur torpeur pour communiquer sur le processus électoral. Pour moi, tant dans la forme que dans le fond, tout est faux dans cette procédure" a-t-il martelé d'emblée. En tout cas, pour l'ancien milieu offensif de l'Africa dans les années 90, la méthode utilisée par les hommes de la transition du club vert et rouge pour choisir un nouveau Président du club, n'est pas la bonne.

Et voici la méthode qu'il prône.  "Je pense qu'ils auraient dû identifier les Membres Associés en passant par les différentes Mairies du pays. Et chacun devrait avoir sa carte de membre du club pour venir voter. Malheureusement, au lieu d'un vote populaire, on nous impose un nombre restreint de personnes qui vont décider à notre place. Vous pensez que ce Président qui sera choisi fera l'unanimité autour de lui ? Je dis non. Le collège électoral publié par le Conor-AS est un véritable braquage contre notre club à tous. Ces gens-là veulent nous fabriquer un Président" s'est-il insurgé.

Très excité et visiblement aigri contre Yves Zogbo Junior et ses collaborateurs, le désormais légendaire contestataire de l'Africa a salué au passage le Conor-FIF. Avant de continuer ses intrigues. "Je salue Mme Mariam Dao Gabala qui a eu au moins le mérite de mettre en place un Comité de Normalisation à l'Africa. J'ai beaucoup apprécié cette décision. Toutefois, j'insiste pour dire que l'équipe qu'elle a mise en place n'a pas pris la mesure de la chose. Je considère que le processus électoral est faux. J'en appelle donc à son arrêt" a-t-il tapé le point sur la table. Babou Eric est-il candidat ou pas ? "Oui, je veux être candidat. Mais, pas dans ces conditions-là" a-t-il conclu.

Cette position tranchée de Babou est également soutenue par l'ancien Président de la Commission Communication de l'Africa, Émile Serge Aléba, "La méthode du Conor-AS met en lumière sa volonté de porter un coup fatal à l'Africa. Et nous ne sommes pas d'accord" a réagi par téléphone sur le plateau de cette même Chaîne de télé, ce proche collaborateur de l'ex-Président du club, Vagba Alexis.

Malgré le retour du tohu-bohu, le Patron du Conor-As, Yves Zogbo Junior se dit serein. Joint au téléphone, il n'a pas voulu rentrer dans la polémique. "Je ne suis pas là pour ternir l'image de l'Africa que j'aime aussi comme tout autre. Pour mes collaborateurs et moi, la méthode choisie est la bonne. Même si nous savons qu'elle peut être améliorée dans le fond. C'est pour ça d'ailleurs que nous allons adopter les textes le dimanche 14 novembre prochain. Avant de passer au choix du nouveau Président le dimanche 28 novembre 2021. Pour le reste, je ne rentre pas dans la polémique" a-t-il réagi.  

Jean-Claude_DJAKUS

 

Content created and supplied by: JeanClaudeDjakus (via Opera News )

Africa Babou Eric Vagba Alexis

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires