Sign in
Download Opera News App

 

 

Fleur Aké M'Bo contre Bictogo : Le PDCI espère que le Conseil constitutionnel "dise le droit"

Dans l'affaire qui oppose la jeune candidate malheureuse, selon les résultats de la Commission électorale indépendante (CEI) Fleur Aké M'Bo, au directeur exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Adama Bictogo, à Agboville, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI d'Henri Konan Bédié) espère que le Conseil constitutionnel "dise le droit".

"Il n’ y a pas d’inquiétude particulière. Nous attendons du juge constitutionnel qu’il dise le droit", a déclaré Me Emile Gohoré Suy Bi, avocat du PDCI, au journal Le Nouveau Réveil, proche du vieux parti.

Pour l'avocat qui avait porté l'affaire du logo de son parti à la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP), "La présence de personnalités dans le jeu démocratique ne doit pas être un obstacle".

C'est pourquoi, a-t-il mentionné :"Nous comptons sur l’égalité de tous les candidats. Il ne doit pas y avoir de traitement de faveur. Nous espérons et nous comptons sur le Conseil constitutionnel pour qu’il reste dans son rôle de juge des élections qui a en face de lui des candidats tout court et non des personnalités ou des partis qui les parrainent. Le politique ne devrait pas prendre le pas sur la loi. »

En attendant, le PDCI a été déboutée à Yamoussoukro où ses députés sortants KKP et Baba Sylla ont été déclarés perdants, face au ministre Souleymane Diarrassouba du RHDP.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires