Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour de Gbagbo : Affi va t-il respecter sa parole ?

Les boeufs par les cornes ; les hommes par la parole; c est comme ça qu'on pourra interpréter cette épisode du feuilleton "le retour de Gbagbo"

En effet, président du FPI; parti fondé par Laurent Gbagbo depuis 2001 après l'assertion au pouvoir du parti, Affi N'guessan n'était pas en odeurs de sainteté avec une partie des militants du parti à la Rose après que Gbabgo soit transféré à la Haye pour un procès.

En faite, après leurs éviction du pouvoir après les évènements que nous savons tous, le FPI a été divisé et reste divisé entre partisants radicalisés prochent de Gbagbo appelés GOR ce qui signifierait "Gbagbo ou rien" et une autre branche reconnue par la justice ivoirienne dirigée par l'ancien premier ministre de Laurent Gbagbo de 2000 à 2003.

Pour rappel, Laurent Gbagbo à la suite de la crise poste électorale avait été transféré à la Haye pour suivre un procès pour sa participation dans les évènements qui ont suivis les élections de 2010.

En réalité, il y'a deux branches dissidentes dont l'une reconnue légitime est dirigée par Pascal Affi N'guessan et l'autre majoritaire dirigée au temps par Aboudramane Sangaré et autres grosses têtes du parti.

Par ailleurs, il faut noter que Laurent Gbagbo se trouvant à la Haye donc absent, il appartenait donc à Affi de gérer les affaires du parti jusqu'à son retour.

Cependant, un congrès pour ne pas dire deux avaient désigné l'ex président ivoirien à la Haye comme nouveau président du parti; chose que le camps Affi avait balayé de revers estimant que l'autre camps avait fait du faux et usage de faux dans la mesure où selon eux, Laurent Gbagbo lui même n'avait été présent encore moins donner son avis.

Notons également que la justice ivoirienne avait approuvé cette objection et a par conséquent donné raison au sieur Affi N'guessan en lui reconnaissant la légitimité.

En revanche, il semble que Gbagbao lui-même avait approuvé ces congrès qui lui avaient accordé la présidence du FPI à son abscence.

La preuve, en mars 2019, Laurent Gbagbo avait pour recevoir son ancien premier ministre à la Haye donné des conditions parmi laquelle Affi devrait reconnaître les congrès de Mama et celui de Moossou qui lui avaient accordé la présidence du parti.

A cet effet, Affi avait donc refusé en jugeant la proposition insultante et la rencontre avait de ce fait avait avorté.

Parcontre, le 21 janvier 2019, après donc l'acquittement de Gbagbo en première instance par la CPI, Affi N'guessan avait tenu un discours différent en faveur de ce litige qui divise le parti aux deux doigts.

En effet, le président de la branche légale du FPI avait en faveur des élections présidentielles qui s'annoncaient avancé en ces termes que:

"Si Gbagbo revient et qu'il souhaite redevenir président du FPI... je serai son colistier"

A notre avis, cette déclaration avait été une lueur d'espoir pour la réunification du parti ; mais malheureusement, un autre garrot avait été posé sur le chemin de Laurent Gbagbo ; il s' est agit des conditions jointes à sont acquittements.

Cependant, quelques mois après c est à dire le 31 Mars dernier, Laurent Gbagbo fut totalement acquitté et par conséquent est apte à regagner la Côte d'Ivoire si les autorités lui en donnent l'autorisation.

A cet effet, le président de la république avait donc donné son OK en lui promettant de payer même son transport et lui accorder tous les privilèges qu'il méritait en tant qu'ancien chef d'état.

Alors, le retour de Gbagbo aujourd'hui est plus que imminent car pour rappel, 6 de ses proches en exile depuis maintenant 10 ans sont rentrés vendredi dernier au pays pour accueillir leur mentor qui lui aussi n'attend qu'une date pour rentrer.

De ce fait, une et une seul question circule sur les lèvres de plus d'un ; il s'agit de la présidence du parti.

En faite le président reconnu par le pouvoir avait dit que si Gbagbo revenait et qu'il demande à redevenir président du FPI, il lui donnerait sa place et serait son colistier.

De fait, Affi N'guessan va t-il respecter cette parole donnée si Gbabgo souhaitait redevenir le président du FPI?

Par ailleurs, il faut rappeler qu'une information avait fusé sur les réseau sociaux faisant état de ce que le président Ouattara aurait demandé à l'ancien président de se retirer de la politique.

A cet effet, deux questions se posent.

1- l'information est elle vraie?

2- Gbagbo a t-il accepté cette condition?

Car, si l'information est vraie et que Gbabgo l'a accepté, il est claire qu'il ne demandera pas à être président du parti.

Par contre, si l'information est fausse alors inutile de dire que Gbagbo demandera à être président du parti s'il le souhaite.

De ce fait, si à son retour Gbagbo demande à redevenir président du FPI ; Affi va t-il respecter sa parole en lui laissant la place et devenir son colistier ?

Par ailleurs, notons que nous sommes en politique et qu'en politique, les données changent selon les évènements et l'évolutions des choses.

De cet fait pensez-vous que Affi N'guessan va respecter sa parole ?


Likez, partagez et surtout abonnez-vous pour plus d'informations

Content created and supplied by: Papsntidiane (via Opera News )

affi n'guessan fpi haye laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires