Sign in
Download Opera News App

 

 

Retraite politique à 75 ans / Gbagbo confie : “À l'époque, on s'est trompé”

Ce mardi 19 octobre 2021, le président du Parti des Peuples Africains - Côte d'Ivoire (PPA-CI), Laurent Gbagbo accordait sa toute première interview au confrère France 24. Au cours de cet entretien exclusif, plusieurs sujets abordés dont la question de la retraite politique à l'âge de 75 ans. L'ancien président ivoirien a confié, dans la séquence vidéo intégrale de cette interview dont nous avions reçu copie, que cette loi votée à l'époque où il était au pouvoir, était le fruit d'une erreur d'interprétation. Explication.

« Cher ami, sur ce point, il faut que je sois claire. Houphouët Boigny est mort en décembre 1993. Et quand il y a eu le coup d'État de décembre 1999 contre Konan Bédié, la constitution a été suspendue, bon, tous les tralala des coups d'États. Et les constituants, là encore ont rédigé une constitution mais avec une erreur que nous avions tous commise. On a mis l'âge limite pour se présenter comme candidat à 75 ans et nous avons tous applaudi, moi aussi », a confié M Gbagbo.

Puis a-t-il poursuivi : « J'ai applaudi mais on se trompait. On se trompait parce Houphouët Boigny avait régné sur la Côte d'Ivoire depuis 1945 (...). Il est resté le numéro un jusqu'en 1993. Les gens étaient un peu fatigués. L'erreur a été commise sur l'interprétation de cette fatigue. On a cru que c'était l'âge de Houphouët qui posait le problème alors que ce n'était pas l'âge. C'est la durée de son règne. Quand on réfléchit après, on s'est rendu compte que des pays comme les États-Unis, maintenant la France, qu'il faut limiter les mandats dans un régime présidentiel comme celui que nous connaissons et non pas l'âge ».


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires