Sign in
Download Opera News App

 

 

Popularité de Laurent Gbagbo : l'ex-président a-t-il laissé des plumes ?

L'un des principaux enjeux de la scène politique Ivoirienne de ces prochaines semaines ou de ces prochains mois, reste assurément le retour à Abidjan de l'ex chef d’état Ivoirien, Laurent Gbagbo

Annoncé à grands coups de renforts médiatiques depuis son acquittement définitif prononcé le 31 Mars dernier par la chambre d’appel de la Cour Pénale Internationale (CPI), ce retour qui tarde à se concrétiser, malgré les assurances données récemment par son successeur, Alassane Ouattara, devrait modifier profondément le rapport de forces sur l’échiquier politique, du moins, selon les prévisions de certains analystes politiques, qui tablent sur la popularité de l’ancien détenu de la prison de Scheveningen à La Haye, aux Pays-Bas. 

La question qui se pose aujourd’hui, est celle de la situation réelle de la base militante de l'ex président, 10 ans après son effacement de la scène politique suite à la crise postélectorale de 2010-2011. 

Laurent Gbagbo reste-t-il aussi populaire qu’il le fut au moment de son départ du pouvoir d’état ? Flatté par l’enthousiasme suscité sur les réseaux sociaux par l’accélération favorable des événements dans le sens de son retour imminent, Laurent Gbagbo devrait néanmoins garder les pieds sur terre. 

Les résultats des dernières législatives du 06 Mars, invitent à la circonspection quant à la popularité de l'ex chef d’état. Dans la plupart de ses fiefs électoraux du centre-ouest, ses représentants de la coalition EDS, qui regroupe la branche dissidente du FPI et d’autres blocs politiques alliés qui se revendiquent de sa philosophie politique, ont été mis en déroute. Même dans les régions du sud, traditionnellement acquises à sa cause, l'issue du scrutin fût défavorable dans l’ensemble à ses mandants. 

Cela dénote objectivement d'un affaiblissement de sa base électorale, même s’il faut noter que les résultats sortis des urnes lors de ces élections locales pourraient ne pas refléter concrètement la réalité politique du terrain. 

Par ailleurs, la popularité de l'ex président pourrait être affecté par la mise à l’écart de son épouse légale, Simone Gbagbo au profit de Nady Bamba, moins populaire auprès de ses partisans, et effacée politiquement. Pour les pro-Gbagbo, Simone Ehivet représente avant tout le vaisseau de la lutte politique de son époux. 

Et une mise en avant de Nady Bamba pourrait avoir des conséquences inévitables sur la santé politique de l'ex président, qui semble ne pas avoir renoncé à ses ambitions. 

Pour l'opposant sorti victorieusement des geôles de Scheveningen, le repositionnement politique ne devrait pas se faire sans entrave, la situation endogène de son parti, le FPI devant y contribuer. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires