Sign in
Download Opera News App

 

 

La Côte d’Ivoire perd deux premiers ministres en fonction en moins d’un an: est-ce un mauvais signe?

Après la mort prématurée de Amadou Gon Coulibaly le 08 juillet 2020 suite à des problèmes de santé, c’est au tour de Hamed Bakayoko de ranger définitivement son tabouret pour s’orienter vers le monde des morts. Après son évacuation sanitaire en Allemagne, l’état de santé du Golden Boy a été dégradé et depuis lors plusieurs sources prononstiquaient la mort de ce dernier. Mais, hélas, le cancer de foie a eu raison de lui ce 10 mars 2021.

En l’espace de 10 mois, la Côte d’Ivoire a perdu deux premiers ministres en fonction soit une première dans l’histoire politique de la Côte d’Ivoire. Ces disparitions brusques de ceux qui ont gouverné le pays pendant des années sont-elles le signe d’un mauvais vent qui soufflerait sur les cadres du pouvoir? Où est-ce un coup de sort, un caprice du destin jaloux qui veut en découdre avec les « hommes de mains » du président Ouattara ?

Difficile de répondre à ces questions susmentionnées, néanmoins une chose est sure , c’est que le gouvernement actuel a connu au cours de ces 10 mois, l’une des pages les plus sombres de son histoire. Amadou Gon était pressenti comme le digne successeur du président Ouattara. Quant à Hambak, tout portait à croire qu’il serait le remplaçant du président Ouattara au cas où ce dernier déciderait de passer la main.

Des disparitions de ministres influents qui font déjà jaser la toile et les spéculations vont bon train. Nonobstant, ces murmures médiatiques, il demeure impérieux de saluer la mémoire de ces deux hommes politiques qui étaient des “bosseurs” nés.

Zirkov

Content created and supplied by: Zirkov (via Opera News )

amadou gon coulibaly golden boy hamed bakayoko ivoire pressenti

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires