Sign in
Download Opera News App

 

 

Les évangéliques ont-t-ils décidé de punir Gbagbo en s'attachant à Affi ? ce qui s'est passé chez lui

Ce Mercredi 22 Septembre, une délégation de la Conférence des Evêques Pentecôtistes et Evangéliques de Côte d’Ivoire (CEPE-CI), conduite par son vice-président, l’Evêque général Jean Kinankpeffan Koné, s’est rendu au domicile du président du Front Populaire Ivoirien (FPI), Pascal Affi Nguessan pour le ‘’saluer’’ et le ‘’féliciter…pour ses actions qu'il mène et surtout pour l'image d'homme de paix qu'il dégage’’.

 

Les évêques évangéliques ont également adressé une invitation à l’ancien premier ministre de Laurent Gbagbo pour une cérémonie d’ordination de 14 évêques, prévu pour le 09 Octobre prochain. Certes, ce n’est pas une première dans le genre, puisque de façon régulière l’on voit des hommes politiques s’associer à des manifestations religieuses, mais cette démarche entreprise par la CEPE-CI pourrait receler des enjeux inavoués.

 

Jusqu’à récemment, le milieu protestant évangélique était connu pour son soutien indéfectible à l’ex chef de l’état, Laurent Gbagbo. Cet ancien croyant catholique, reconverti à la foi évangélique vers la fin des années 1990 sous l’influence de son épouse, Simone Ehivet, a tout au long de sa décennie de gestion du pouvoir, flirté avec les prédicateurs les plus en vus de ce milieu dont certains passaient pour être ses ‘’pères spirituels’’ ou des guides dont les avis semblaient particulièrement pris en compte dans l’orientation des choix stratégiques du pouvoir d’alors.

 

Seulement, la reconversion officielle de l’ancien dirigeant à l’église catholique Romaine, le Dimanche 20 Juin de cette année, soit 4 jours après son retour d’exil le 17 Juin, pourrait avoir laissé des entailles dans les rapports entre le fondateur du FPI et ses ex coreligionnaires.

Est-ce ce qui justifie l’acte posé ce Mercredi par les évêques de la CEPE-CI ? Ces hommes de Dieu tentent-t-ils ou ont-t-ils déjà pris position dans la lutte de positionnement que s’efforce de mener Affi Nguessan vis-à-vis de son ancien mentor ?

 

Des questions qui taraudent l’esprit au regard du contexte actuel. En adoubant la trajectoire politique du député de Bongouanou sous-préfecture, la CEPE-CI a peut-être déjà choisi son camp, retournant à Laurent Gbagbo, le bâton après sa rupture d’avec l’église protestante évangélique.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

CEPE Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires