Sign in
Download Opera News App

 

 

Opinion /Côte d'Ivoire: pourquoi faire du retour de Gbagbo un autre problème ?

S'il y a une affaire qui émeut les uns et les autres dans l'arène politique en Côte d'Ivoire, c'est le retour annoncé pour bientôt de l'ancien Président Laurent Gbagbo, sorti victorieux d'un long procès à la Cour Pénale Internationale, CPI. Or, depuis plusieurs semaines, le pays, dans sa globalité, est confronté à une situation de délestage qualifié par les autorités de '' rationnement '' , sans oublier un manque criard d'eau potable dans les robinets, une augmentation du prix d'achat du ciment et de nombreuses entreprises n'arrivent pas à tourner en plein régime à cause de cette situation de crise énergétique.

Pendant que les autorités essaient tant bien que mal de gérer ces préoccupations des populations, pendant que le ministre de la réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin, fait des rapprochements et conciliations de position, certains demeurent encore dans des postures d'hostilité, notamment, à cause du retour prochain de l'ancien Président Gbagbo. Pourtant, c'est devant toute la nation que le Président Ouattara a annoncé récemment à haute voix que M. Gbagbo peut rentrer dans son pays quand il le souhaite. Alors, que ce retour soit dans le '' triomphalisme exubérant '' ou en '' catimini '', a - t - on vraiment besoin d'en faire un problème politique ? Pour le respect de la volonté du Président Ouattara, tous doivent ramer dans le même sens, évitant certainement de créer une autre crise.

Par ailleurs, que ce soit le RHDP, le FPI, le PDCI, l'UDPCI, etc, chacun a perdu des êtres chers dans la crise postélectorale de 2010 - 2011, ce sont des milliers d' ivoiriens qui sont tombés ; mieux plusieurs n'appartenaient pas à des partis politiques. Alors pour le respect de chacun, de la mémoire de ces anonymes disparus, ces nombreux massacres, ces soldats tombés des deux camps, ces hautes personnalités tombées, la page de cette douloureuse histoire récente de la Côte d'Ivoire, au nom de la réconciliation engagée par le Président Alassane Ouattara, il y a nécessité de mettre balle à terre, comme l'ont fait récemment les candidats à la présidence de la fédération ivoirienne de football ; MM. Didier Drogba, Idriss Diallo et Sory Diabaté.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

cpi côte d'ivoire laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires