Sign in
Download Opera News App

 

 

Pour la 1ère fois depuis son retour, Gbagbo parle d'Affi N'Guessan

Affi N'Guessan(à gauche),et Laurent Gbagbo


Laurent Gbagbo était jeudi 1er juillet dans la famille d'Aboudrahamane Sangaré pour présenter officiellement à celle-ci ses condoléances pour la disparition de son camarade de lutte politique alors qu'il était en détention à la CPI.

Rendant hommage à son ancien ministre des Affaires étrangères,l'ancien Président ivoirien a parlé, pour la première depuis son retour, de son ancien Premier ministre Pascal Affi N'Guessan. Il est revenu sur les circonstances de la nomination de ce dernier après la prise du pouvoir en octobre 2000. "Quand on a gagné, je suis entré dans les toilettes. J’ai appelé Sangaré. Quand il est venu, il est entré et j’ai fermé la porte. Je lui ai dis ‘’Sang, on a gagné, prend en même temps le poste de Premier ministre. Il a refusé. Si c’était aujourd’hui, les gens allaient sauter sur l’occasion. Il a dit "il y a les jeunes cadres technocrates qui sont là, il faut prendre parmi eux." Le connaissant je savais qu’il allait refuser. Parce que je le connais. Mais il fallait que je lui fasse quand même la proposition. Je lui ai donc dit ‘’tu vois qui’’ ? Il me dit ‘’il y a Mamadou Koulibaly et Affi N'guessan. Je lui dis ‘’tu proposes qui entre les deux’’ ? Et il me dit ‘’Affi a été ton directeur de cabinet, ton directeur de campagne. Il connait bien ta vision, tes idées. Mieux vaut que tu le prennes’’, témoigne Laurent Gbagbo. "Je lui ai dis OK et que si nous rentrons dans la salle, il faut lui annoncer ça toi-même. Quand nous sommes allés dans la salle, il a annoncé cela à Affi. Et Affi s’est mis à pleurer à chaude larmes comme si on lui avait annoncé un deuil. Il dit ‘’pourquoi moi ? ’’.Je lui ai dis ‘’lève toi, va t’habiller et va trouver Seydou Diarra, vous allez faire la passation de charges. C’est donc Sangaré qui a désigné Affi N'guessan comme mon Premier ministre",a-t-il conclu sur ce point.

Après avoir été nommé Premier ministre, Affi N'Guessan a été aussi désigné président du FPI, poste qu'occupait Laurent Gbagbo jusqu'à son élection. Celui-ci avait tenu à respecter la constitution qui dispose qu'on ne peut pas être à la fois Président de la République et président d'un parti politique. Mais des dissensions sont nées entre Affi N'Guessan et Aboudrahamane Sangaré, d'une part au sujet de la position du parti vis-à-vis du régime Ouattara et d'autre part de l'attitude à adopter par rapport au combat pour la libération de Laurent Gbagbo. La division du FPI en deux tendances pro-Affi et Pro-Sangaré est partie de là. Et depuis, elle est manifeste en tendance pro-Affi et Pro-Gbagbo quand les Pro-Sangaré ont organisé un congrès qui a redonné la présidence du parti à Laurent Gbagbo. Depuis son retour au pays, tout le monde attend les premiers mots de l'acquitté de la CPI sur cette crise interne au parti qu'il a créé.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

laurent gbagbo mamadou koulibaly n'guessan pascal affi n'guessan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires