Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina / Procès de Sankara : la Cour de justice a relevé des difficultés lors de l'audience, ce lundi

Photos archives/ Le procès de Thomas Sankara connait quelques difficultés

Le procès de l'assassinat de l'ancien président du Burkina Faso, le capitaine Thomas Sankara a repris ce lundi 25 octobre au Burkina Faso, après un premier report. Selon le correspondant de RFI, la journée de ce lundi portait sur le choix du nombre des témoins. Ils sont estimés à une soixantaine au total.

Ces témoins, toujours selon cette même source, sont de divers domaines d'activités, notamment chez des personnalités politiques, des militaires à la retraite, des chercheurs, etc. En effet, comme le rapporte RFI, plusieurs témoins cités n'étaient pas présents dans la salle d'audience ce lundi. La raison évoquée, beaucoup d'entre eux seraient hors du pays. L'on cite parmi ces témoins, des Français notamment les ministres Roland Dumas des Affaires Étrangères, Jack Land de la Culture et bien d'autres.

Devant cette situation, l'un des avocats des parties civiles, maître Prosper Farama a souhaité que les témoins absents et hors du Burkina Faso soient auditionnées par visioconférence, mais malheureusement les conditions d'une retransmission ne seraient pas réunies, comme le relève le correspondant de RFI. 

Selon le procureur militaire, le tribunal ne dispose pas de matériel pour la visioconférence. Les avocats des parties civiles proposent de mettre à la disposition du tribunal, ce matériel nécessaire qui permettra d'avoir les témoignages des personnes témoins vivant hors du pays. Autant de difficultés relevées qui risquent de reporter ce procès tant attendu. Rappelons que le procès du grand révolutionnaire du Burkina assassiné le 15 octobre 1987 survient après 34 ans.

J.T

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

burkina faso sankara thomas sankara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires